Le médecin décédé à l'hôpital de Lille était urgentiste dans l'Oise — Coronavirus

Share

Selon Philippe Marini, maire LR de Compiègne, Jean-Jacques Razafindranazy était médecin à Compiègne depuis 2013. Il était originaire de Compiègne, dans l'Oise, et était hospitalisé à Lille (Nord).

Le fils de Jean-Jacques Razafindranazy, premier médecin hospitalier décédé du coronavirus en France, a rendu hommage au dévouement de son père pour sa profession. Selon sa fille, c'est là qu'il aurait contracté le virus.

" J'ai été informé hier [samedi] soir du décès d'un médecin hospitalier, c'est à ma connaissance (...) la première situation qui a frappé un médecin hospitalier", a déclaré Olivier Véran au Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI. Urgentiste à l'hôpital de Compiègne, il est le premier médecin français à succomber au Covid-19 depuis le début de l'épidémie due au nouveau coronavirus. Nadège Lefebvre, notamment, Présidente du Conseil Départemental de l'Oise, a tenu à " rendre un hommage appuyé et ému " au médecin disparu, dans un Tweet. "Je n'en dirais pas plus en raison du secret médical et de la volonté de la famille", a expliqué Olivier Véran qui a tenu à adresser ses sympathies aux proches du médecin décédé. Sa femme, qui exerce comme médecin généraliste, avait elle aussi présenté des symptômes, relève France 3 Hauts-de-France. Sa famille dit "un grand merci aux soignants de l'hôpital de Lille qui ont tout essayé".

" La maladie est extrêmement grave et ne doit pas être pris à la légère".

"Il revenait de vacances de Madagascar, en pleine forme, mais le Covid-19 était plus fort. Et surtout à cause d'une garde de trop", a écrit son fils dans le message publié sur Facebook.

Share