Coronavirus: la Belgique passe en confinement total demain à midi

Share

Ce 17 mars, le Conseil national de Sécurité a décidé un confinement plus strict pour intensifier la lutte.

Parmi ces déplacements jugés essentiels, elle a cité: "Aller chez le médecin, au magasin d'alimentation, à la poste, à la banque, à la pharmacie, prendre de l'essence ou aider des personnes dans le besoin".

A condition de respecter une distance raisonnable entre les personnes, l'activité physique en plein air "est recommandée", et chacun pourra la pratiquer avec un membre de sa famille vivant sous le même toit ou avec un ami. Si après l'amende cela continue, l'entreprise en question devra fermer.

Si votre fonction ne le permet pas, les règles de distanciation sociales doivent être scrupuleusement respectées.

Ces dispositions ne sont pas d'application pour les secteurs cruciaux et services essentiels. Si ce n'est pas possible, il est demandé que la distanciation sociale soit respectée, tant dans le travail que dans les déplacements vers le travail.

Les voyages en dehors de la Belgique qui ne sont pas considérés comme indispensables seront interdits jusqu'au 5 avril.

Les marchés de plein air sont fermés. Seules les échoppes de nourriture sont autorisées là où c'est indispensable.

Rien ne change au niveau des écoles.

Pour contenir la prorogation du coronavirus, les autorités belges ont pris la déсision de placer le pays en confinement presque total à partir du 18 mars midi, au moins jusqu'au 5 avril. Il a été confirmé mardi soir par la première ministère belge, Sophie Wilmès, à l'issue d'une réunion avec un groupe d'experts chargé d'évaluer l'évolution de la propagation du coronavirus dans le pays et de faire des recommandations au gouvernement belge. "Je suis pleinement consciente de l'effort qui vous est demandé mais vous devez comprendre qu'il est indispensable pour mettre cette épreuve derrière nous", a-t-elle ajouté. "La distance sociale ne doit pas être synonyme de coupure sociale", a encore déclaré la Première ministre.

Plus tôt dans la journée, la Première ministre Sophie Wilmès a demandé la confiance au parlement.

Les mesures ont été décidées et annoncées ce mardi soir vers 20h. Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a précisé que toutes " les activités collectives étaient interdites " pour tenter d'endiguer la pandémie de coronavirus.

Share