Une perte nette de 1,36 milliard d'euros pour Airbus

Share

Face à son concurrent américain Boeing qui traverse une profonde crise due à l'immobilisation au sol depuis mi-mars 2019 de son avion-phare, le 737 MAX, après deux accidents ayant fait 346 morts, Airbus affiche pourtant une activité florissante avec un chiffre d'affaires de 70,5 milliards d'euros en 2019, en hausse de 11%.

Ces résultats "reflètent les accords finaux conclus avec les autorités pour clore les enquêtes de compliance (conformité), ainsi qu'une charge liée à la révision de nos prévisions de contrats d'export pour l'A400M", affirme le président exécutif d'Airbus Guillaume Faury, cité dans le communiqué.

"Malgré la livraison de 14 A400M l'an dernier, ce programme est loin d'être à l'équilibre et enregistre une charge de 1,2 milliard d'euros car " les ambitions d'exportation s'avèrent de plus en plus difficiles à atteindre pour la phase contractuelle initiale ", notamment " en raison de la prolongation répétée de l'interdiction d'exportation de l'Allemagne vers l'Arabie saoudite " décrétée après l'assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi indique Airbus.

Tard mercredi soir, Bombardier a signifié son intention de vendre ses parts dans le projet de l'A-220, qui appartiendra désormais au géant de l'aviation européen Airbus et à Investissement Québec, ce qui met fin à des mois d'incertitudes pour les salariés, selon le syndicat. Au total, les amendes ont été fixées à 3,598 milliards d'euros. D'autres charges exceptionnelles totalisant 576 millions d'euros, dont 202 millions au titre de l'arrêt du programme A380, sont enregistrées dans les comptes 2019.

L'avionneur, qui a atteint le seuil de rentabilité pour son gros-porteur A350, a enregistré 768 commandes en 2019, porté par le succès de son A321neo, et notamment de sa version à très long rayon d'action lancée en juin, l'A321 XLR. Il a souligne que les prévisions d'évolution du trafic aérien international n'intégraient pas de perturbation majeure, y compris résultant du coronavirus.

L'avionneur a livré 863 avions commerciaux en 2019, contre 800 l'année précédente et prévoit d'en livrer "environ 880" pour 2020.

Bombardier recevra d'Airbus 591 millions de dollars américains dans cette transaction qui prend "effet immédiatement" et doit permettre au fleuron industriel canadien d'éponger une partie de sa dette. Airbus détiendra 75% de la société en commandite Airbus Canada (SCAC), qui gère le programme A220.

L'avionneur a par ailleurs annoncé la signature d'un protocole d'accord avec la compagnie nigériane Green Africa Airways pour la vente de 50 A220-300, pour un montant de 4,6 milliards de dollars au prix catalogue 2018.

Share