Près de 250 morts supplémentaires en une journée dans le Hubei — Coronavirus

Share

Ces nouveaux chiffres portent le bilan en Chine à près de 60 000 cas confirmés et au moins 1355 morts.

Ces nouveaux chiffres pourraient alimenter les spéculations selon lesquelles la gravité de l'épidémie de pneumonie due au nouveau coronavirus, appelée officiellement Covid-19 par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), pourrait avoir été sous-estimée. En effet, la Commission de la santé du Hubei (centre) a annoncé, le 13 février, 242 nouveaux décès dans la province.

Les autorités chinoises ont annoncé ce jeudi avoir détecté 15 000 cas en une journée, portant à 60 000 le nombre de personnes contaminées dans le pays.

Ces bonds sont dus à une nouvelle définition plus large des cas d'infection. "C'est-à-dire qu'une radio pulmonaire sur les cas suspects peut être considérée comme suffisante pour diagnostiquer le virus, plutôt que les tests standards d'acide nucléique", a-t-elle indiqué, confirmant une information du journal Le Figaro.

Ce développement intervient alors que le président chinois Xi Jinping s'était montré relativement optimiste mercredi.

" Par un travail acharné, l'épidémie connaît une évolution positive et le travail de contrôle et de prévention est parvenu à des résultats positifs. Cela n'a pas été facile", a déclaré Xi lors d'une réunion de l'instance dirigeante du Parti communiste (PCC).

Le nombre quotidien de morts avait enregistré mercredi sa première baisse depuis le 2 février, à 97.

Un optimisme prudent partagé par l'OMS, dont le directeur général appelle à plus d'investissements pour en venir à bout. Michael Ryan, chef du département des urgences sanitaires, a déclaré: "Je pense qu'il est aujourd'hui beaucoup trop tôt pour tenter de prédire le commencement, le milieu ou la fin de cette épidémie".

Le chef de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a renchéri, préconisant "une extrême prudence".

Au Vietnam, quinze personnes sont à ce stade touchées par l'épidémie du coronavirus apparu en Chine en décembre.

Face à l'épidémie, nous avons toujours adopté une attitude d'ouverture, transparence et de responsabilité. Le coronavirus a fait désormais 1 016 morts en Chine continentale (hors Hong Kong et Macao), selon les autorités sanitaires chinoises. Il s'agissait dans les deux cas de ressortissants chinois.

Les autorités japonaises ont annoncé qu'elles permettraient à certains passagers octogénaires de quitter vendredi le navire de croisière placé en quarantaine au large de Yokohama, à bord duquel plus de 200 cas de contamination ont été confirmés.

Les plus hauts responsables politiques du Hubei et de sa capitale, Wuhan ont été démis de leurs fonctions, a annoncé jeudi l'agence de presse Chine nouvelle.

Mais le coronavirus inquiète dans l'Union européenne, où des cas ont notamment été déclarés en Allemagne et en France.

"La préoccupation mondiale relative à l'épidémie de coronavirus, les inquiétudes sur les voyages et d'autres circonstances rendent impossibles l'organisation de cet événement", a plaidé l'Association mondiale des opérateurs télécoms (GSMA) qui l'organise. La décision a été prise à la demande des organisateurs du Grand Prix et des autorités sportives chinoises. Nous allons suivre ensemble les dernières informations concernant l'épidémie.

Wuhan, épicentre de l'épidémie, continue d'être coupée du monde depuis près de trois semaines.

Les personnes atteintes de fièvre - - un des symptômes de la maladie - - ne pourront désormais plus se rendre dans les hôpitaux hors de leur arrondissement, tandis que tous les complexes résidentiels sont soumis à des règles d'entrée et de sortie encore plus drastiques. Les produits alimentaires et médicaux peuvent cependant passer.

Hors du Hubei, plusieurs métropoles imposent également à une partie de leurs habitants de rester calfeutrés chez eux, avec néanmoins la possibilité de sortir récupérer des courses. Les étudiants restent en vacances et les entreprises sont incitées à laisser leurs employés travailler à domicile.

Craignant la perspective d'une rude chute de la croissance, le Premier ministre Li Keqiang a appelé mercredi à une "reprise ordonnée de l'activité et de la production " dans le pays, a indiqué Chine nouvelle.

Share