Patrick Balkany est remis en liberté pour raisons de santé

Share

Libéré de prison, Patrick Balkany est sous contrôle judiciaire et doit résider au moulin de Giverny, dans l'Eure.

La cour d'appel de Paris a accepté ce mercredi la demande de remise en liberté pour raisons de santé de Patrick Balkany qui sera fixé sur son sort le 22 avril prochain dans le dossier de blanchiment aggravé de fraude fiscale le visant lui et sa femme. Il était incarcéré à la prison de la Santé depuis sa condamnation pour fraude fiscale, le 13 septembre.

La cour d'appel de l'instruction a constaté que l'état de santé du maire de Levallois-Perret n'était pas compatible avec la détention.

Est-il donc totalement libre?

La cour a imposé un contrôle judiciaire léger, sans caution, à M.Balkany, qui devra se présenter deux fois par mois à la gendarmerie et ne pourra pas quitter le territoire métropolitain.

Pourquoi avait-il été incarcéré?

"Le contrôle judiciaire ne lui interdit pas" de retourner à Levallois, "néanmoins il est faible, il est malade", a-t-il ajouté.

Au vu d'une alarmante expertise médicale, la cour d'appel avait consacré dans l'urgence une audience à une nouvelle demande de libération du maire LR de Levallois-Perret, dans la foulée de son procès en appel pour blanchiment. À quelles conditions? Celles que vous voulez.

La présidente de la cour Sophie Clément a indiqué s'être appuyée sur une expertise médicale réalisée le 5 février au parloir de la maison d'arrêt parisienne de la Santé. L'avocat de Patrick Balkany, Me Romain Dieudonné, avait également décrit son client comme un homme ayant "déjà un genou à terre". Le rapport en question alertait sur la "dégradation manifeste" de son état général, évoquant une grave pathologie digestive et un "état dépressif marqué" qui ne "paraît pas compatible avec une détention ordinaire".

Share