Covid-19: 174 cas de contamination à bord du paquebot au Japon

Share

Lundi, le ministère français des Affaires étrangères a indiqué que le navire de croisière comptait également quatre Français.

Quatre Français font partie des 3700 voyageurs du paquebot Diamond Princess qui est en quarantaine au large du Japon depuis une semaine.

"Sur 53 nouveaux résultats de tests, 39 personnes ont été détectées positives", a déclaré à des journalistes le ministre, Katsunobu Kato, ajoutant qu'un officier de quarantaine avait été lui aussi infecté par le virus.

Avant que ne soient connus les 66 nouveaux cas, une centaine de passagers et membres d'équipage avaient déjà été hospitalisés, les 3 600 autres, essentiellement des personnes âgées venant des États-Unis, du Canada, d'Australie, d'Argentine, de Grande-Bretagne et de France, étaient toujours en quarantaine à bord. Cette période de mise à l'écart pourrait durer jusqu'au 19 février. Entre arrêts prolongés au port de Yokohama et courtes sorties en mer, les jours passent et la situation s'y aggrave, ce qui vaut au gouvernement japonais des critiques de la part de passagers s'exprimant sur les réseaux sociaux.

Sur le bateau, les tests avaient été initialement limités aux personnes présentant des symptômes ou étant entrées en contact avec un passager débarqué précédemment à Hong Kong et qui s'était révélé porteur du virus.

Tous les passagers ont reçu pour instruction de rester le plus possible dans leurs cabines, de porter des masques quand ils en sortent et on leur a donné des thermomètres pour surveiller leur température.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a demandé ce week-end au Japon de prendre les mesures nécessaires pour accompagner les passagers du Diamond Princess confinés à bord, y compris des mesures de soutien psychologique.

Par ailleurs, en dehors des 174 personnes du paquebot, 28 cas ont été recensés au Japon, dont au moins neuf sont des rapatriés japonais de la ville chinoise de Wuhan, où est apparu le virus.

Ces cas portent à 130 le nombre de personnes contaminées à bord du bateau, selon un décompte des chaînes de télévision TBS et NHK. Il venait de Hong Kong où plusieurs cas de coronavirus ont été détectés.

Share