Coronavirus: un Belge rapatrié de Wuhan testé positif

Share

L'information a été communiquée par la ministre de la santé Maggie De Block. Les tests se sont poursuivis pendant et après le vol les ramenant en Belgique.

En Belgique, un groupe de neuf personnes a été transféré à sa descente d'avion vers un hôpital militaire de la région bruxelloise pour être placé en quarantaine et y subir également une batterie de tests.

Patrick Soentjens, de l'hôpital militaire, a expliqué que la personne "va bien et qu'elle n'est pas inquiète".

"Cette première vague de tests effectués dès dimanche sur les passagers de cet avion n'a donné que des résultats négatifs, mais une autre session de tests sera effectuée en fin de semaine, pour vérifier les premiers résultats", a précisé le docteur Samer Aboukais, médecin au service de veille et de sécurité sanitaire de l'ARS. Les huit autres rapatriés seront testés davantage dans les prochains jours et restent en quarantaine jusqu'au 16 février inclus. "Ce cas démontre que le protocole que l'on a développé fonctionne bien". "Nous avions décidé de tester les personnes à l'avance et l'une d'elles s'est révélée positive".

Maggie De Block a ajouté qu'une famille belge a préféré rester en Chine. Parmi les personnes rapatriées, une autre personne, d'origine danoise, a aussi passé les deux dernières nuits à Neder-Over-Heembeek.

Parmi les neuf Belges rapatriés dimanche soir de Wuhan, l'épicentre de l'épidémie de coronavirus qui sévit actuellement en Chine, une personne a été infectée par cette pneumonie virale, a confirmé Maggie De Block mardi lors d'une conférence de presse. "La personne en question n'a pas pu se rendre au Danemark dimanche soir". Toutes venaient de la ville chinoise de Wuhan.

Share