Le prix des carburants chute — Coronavirus

Share

Publié le 4 févr.

La semaine écoulée en est la parfaite illustration, avec une nette baisse des prix à la pompe, dans le sillage des cours du brut, malmenés par le coronavirus chinois. Le SP 95 se vendait quant à lui à 1,5160 euro, en recul de 1,83 centime. Même tendance pour le SP95-E10 (contenant jusqu'à 10% d'éthanol) qui s'affichait pour sa part à 1,4914 euro, soit exactement 2 centimes de moins.

1,54 euro pour le sans-plomb 98. Les prix des carburants à la pompe varient en fonction de plusieurs paramètres comme le cours du baril de pétrole, le taux de change euro-dollar, le niveau des stocks de produits pétroliers et de la demande, ainsi que des taxes. Ainsi, le baril de Brent (159 litres) qui fait référence en Europe valait 54,81 dollars lundi 3 février, soit une baisse de 3,20 % par rapport au vendredi 31 janvier, détaille LCI.

L'épidémie qui sévit en Asie suscite les craintes des investisseurs à propos de la Chine, premier importateur de pétrole au monde.

Share