L'Algérie "surprise" par les déclarations d'Erdogan — Crimes coloniaux français

Share

" L'Algérie a été surprise par la déclaration faite par le Président turc, Recep Tayyip Erdogan dans laquelle il attribue au Président de la République des propos sortis de leur contexte sur une question liée à l'histoire de l'Algérie", précise t-on dans le communiqué publié par l'agence officielle.

"À titre de précision, l'Algérie affirme que les questions complexes liées à la mémoire nationale, qui revêt un caractère sacré pour le peuple algérien, sont des questions extrêmement sensibles". Et de remonter un peu plus dans l'Histoire, le responsable algérien a rappelé que la Turquie "avait voté à l'Onu contre la question algérienne de 1954 à 1962" pendant la guerre d'indépendance contre la France. "De tels propos ne concourent pas aux efforts consentis par l'Algérie et la France pour leur règlement", conclut le communiqué.

Lors la visite officielle du Président turc en Algérie les 26 et 27 février 2018, le quotidien national turc Daily Sabah avait écrit que les deux pays, qui avaient des points de vues diamétralement opposés sur des dossiers sensibles comme la Libye et la Syrie, pourraient user des forts liens historiques entre les deux nations pour assoir une base pour un dialogue serein. "Qui m'a dit cela?" Définir Jérusalem comme la "capitale indivisible d'Israël", est "absolument inacceptable" pour le président turc.

Plan Trump pour le Proche-Orient Erdogan dénonce la trahison de certains pays arabes
Le plan de Donald Trump AFP

En réponse, Erdogan a demandé à Tebboune de partager les documents mettant en cause la France dans ces atrocités. Parce que Macron ne sait pas ce qu'il s'est passé.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a rencontré à Istanbul Ismail Haniyeh, le chef du mouvement islamique Hamas, afin de discuter des derniers développements dans la région, a rapporté dimanche la presse locale.

Très ambitieux au plan régional, Erdogan chercherait-il à ternir les relations algéro-françaises afin que son pays puisse renforcer sa place en tant que partenaire commercial de l'Algérie? De nombreux pays d'Afrique du Nord ont été témoins de ce type de massacres français dans leur histoire. "Je savais que des millions de personnes ont été tuées, mais je n'imaginais pas un tel chiffre", a déclaré Erdoğan à Daily Sabah, ajoutant que "la plupart des dirigeants mondiaux ne connaissent pas ce nombre ".

Share