La Chine admet des "insuffisances", le bilan monte à 425 morts — Coronavirus

Share

Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a appelé mardi à de pas laisser passer la "fenêtre d'opportunité" qui existe selon lui pour empêcher la propagation de la maladie grâce aux "mesures fortes prises par la Chine". Les chercheurs tentent de trouver un vaccin et l'OMS tente d'enrayer la désinformation mondiale sur internet.

La direction du Parti communiste chinois a qualifié lundi l'épidémie de coronavirus d'un mois de "test majeur" alors que d'autres pays intensifiaient leurs efforts pour isoler la Chine, troublant le marché boursier chinois, déprimant les cours mondiaux du pétrole et suscitant une nouvelle inquiétude au sujet du pays le plus peuplé du monde. "Il s'agit en réalité d'un homme de 39 ans qui s'était rendu en Janvier dernier dans la ville de Wuhan, par ailleurs épicentre de cette pneumonie ".

Jusqu'à présent, les Philippines - où est mort un Chinois de 44 ans originaire de Wuhan - et Hongkong sont les deux seuls territoires à avoir fait état de décès hors de Chine continentale.

Le nombre de personnes contaminées par l'épidémie de coronavirus en Chine a dépassé 20.400 dans le pays, après l'apparition de 3.235 nouveaux cas confirmés, a annoncé mardi le Commission nationale de la Santé. De son côté, le gouvernement de Macao a annoncé, ce 4 février, la fermeture de l'ensemble de ses casinos pendant deux semaines, afin d'endiguer la propagation du nouveau coronavirus.

La municipalité de Taizhou et trois districts de Hangzhou (à environ 150 kilomètres au sud-est de Shanghai), n'autorisent plus qu'une personne par foyer à sortir une fois tous les deux jours pour faire leurs courses.

Mais c'est aux Etats-Unis que s'en est est prise la porte-parole de la diplomatie chinoise, les accusant de "semer la panique " par leurs mesures restrictives et de donner "un très mauvais exemple ". Le chef de l'exécutif Ho Iat-seng a indiqué que cette mesure pourrait se prolonger si le virus continuait à se propager. "C'est une décision difficile, mais nous devons la prendre, pour la santé des habitants de Macao", a-t-il déclaré à la presse.

Share