Journée mondiale de lutte contre le cancer:L’appel de Benjamin Hounkpatin

Share

Selon une récente étude de l'Organisation Mondiale de la Santé, les cas de cancer vont se multiplier dans les années à venir à l'échelle mondiale, surtout dans les pays pauvres. Toutefois "l'écart entre les taux masculins et féminins semble se réduire au cours du temps", indique le Plan national cancer 2020-2024 publié par la Direction de la Santé. Dans son adresse, Benjamin Hounkppatin a fait l'état des lieux des dégâts causés par ce fléaux, avec le décès de 9,5 millions de personnes dans le monde en 2018 et plus de 8000 nouveaux cas enregistrés chaque année et près de 6000 décès des béninois dus à cette maladie.

En outre, les services de santé ne sont pas équipés pour prévenir, diagnostiquer et traiter les cancers.

On retiendra globalement que la moitié des décès par cancer sont dus au cancer du poumon, cancer colorectal, cancer du sein, cancer de la prostate et cancer du pancréas quel que soit le sexe. En 2014, sur les 4 600 décès imputables au cancer, 52% étaient des femmes. Cette manifestation, qui s'étalera jusqu'à jeudi, connaîtra plusieurs activités à travers le territoire national, dont l'objectif consiste en premier lieu à "présenter le profil épidémiologique du cancer en Algérie et les facteurs de risque, basé sur les résultats du réseau national des registres du cancer", précise la même source. Quelque "40% des cancers sont potentiellement évitables, 40% peuvent être traités et 20% traités à des fins palliatives".

Il présente "les principes, les outils et les interventions prioritaires en matière de lutte contre le cancer dans le contexte de la charge du cancer et des opportunités actuelles et futures". Et d'ajouter que l'Organisation aide les pays à inciter les responsables de l'élaboration de politiques et décideurs à mobiliser davantage de fonds et à garantir les ressources nécessaires à la prévention et au dépistage précoce du cancer, ainsi qu'au traitement et aux soins palliatifs.

L'année 2020 marque le milieu de cette campagne qui se veut un appel à l'action stimulant qui incite à l'engagement personnel et représente le pouvoir et l'impact qu'une action individuelle entreprise aujourd'hui a sur demain.

Selon les spécialistes, un mode de vie sain et des examens réguliers sont les mesures de prévention les plus importantes contre tous les cancers. L'OMS recommande ainsi d'arrêter le tabac et l'alcool, de pratiquer un exercice physique au moins 30 minutes par jour, de consommer en abondance une grande variété de végétaux (fruits, légumes, légumineuses) et d'aliments à base de grains entiers, et d'éviter les aliments trop gras et trop sucrés.

"Dans les pays à faible revenu, la réduction n'a été que de 5 % ", a estimé la directrice du Centre international de recherche sur le cancer, Elisabete Weiderpass.

Share