Coronavirus: en Chine, les mesures de confinement se rapprochent de Shanghai

Share

Un homme de 39 ans atteint par le nouveau coronavirus est décédé à Hong Kong, ont annoncé mardi les autorités, devenant le premier mort lié à cette épidémie dans le territoire semi-autonome et le second hors de Chine continentale.

Les chiffres fournis par les autorités chinoises suggèrent que le "coronavirus de Wuhan" serait beaucoup plus contagieux mais significativement moins mortel que le coronavirus à l'origine de l'épidémie de Sras (Syndrome respiratoire aigu sévère) qui avait fait près de 800 morts à travers le monde en 2002-2003.

Le nombre de personnes contaminées a dépassé 20 400 dans le pays, après l'apparition de 3 235 nouveaux cas confirmés, a précisé mardi la Commission nationale de la Santé.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a salué lundi les mesures de contrôle efficaces prises par la Chine pour lutter contre l'épidémie du nouveau coronavirus, appelant tous les pays à investir dans la préparation et éviter la panique afin de gérer l'épidémie.

Le monde dispose encore d'une "fenêtre de tir" pour endiguer l'épidémie de pneumonie virale, avertit l'OMS, alors que le bilan s'approche des 500 morts et que les mesures de confinement gagnent en ampleur mercredi à travers la Chine.

Le Comité permanent du Bureau politique du Parti communiste a en effet demandé une amélioration du dispositif de réaction aux situations d'urgence à la suite "d'insuffisances et de difficultés apparues dans la réponse apportée à l'épidémie".

La Chine s'efforce d'en importer d'Europe, du Japon et des Etats-Unis, selon le ministère de l'Industrie.

Face à un système hospitalier débordé, cette métropole a accueilli lundi les premiers malades dans un nouvel hôpital construit en dix jours, a indiqué le Quotidien du Peuple.

Un autre hôpital encore plus grand (1600 lits) est en construction et devrait ouvrir dans quelques jours. Des haut-parleurs hurlaient: "S'il vous plaît, ne sortez pas, ne sortez pas!", avant d'appeler à dénoncer les personnes originaires du Hubei. Quelque 9 millions de personnes au total sont concernées.

Les Bourses chinoises ont été rattrapées à leur réouverture par l'inquiétude qui fait dévisser les autres places mondiales depuis dix jours.

Inquiets, de nombreux pays ont multiplié les mesures de protection. Il s'agit du premier constructeur automobile affecté en dehors du territoire chinois. Plus de 24.000 cas de contamination ont été confirmés dans le pays.

Le directeur de l'OMS a accusé mardi certains pays riches d'être "très en retard" en matière de partage d'informations sur les cas du nouveau coronavirus, réclamant une plus grande solidarité internationale pour combattre l'épidémie de pneumonie virale.

D'après Hua Chunying, médias et experts américains " pensent que les restrictions du gouvernement américain sur la Chine sont exactement ce que l'OMS rejette, que les Etats-Unis passent d'une confiance excessive à une réaction excessive et que l'interdiction d'entrée des étrangers ayant voyagé en Chine au cours des 14 derniers jours est susceptible d'enfreindre les droits civils plutôt que de réduire le risque de propagation du virus ".

Share