Coronavirus : 3700 personnes confinées à bord d'un bateau de croisière au Japon

Share

Depuis mardi les autorités japonaises ont entrepris de rechercher des cas de contamination sur cet immense bateau, le "Diamond Princess ", arrivé lundi soir près du port de Yokohama, au sud-ouest de Tokyo. Car un cas de coronavirus a été détecté à Hong Kong chez une personne qui s'était auparavant trouvée à bord. Le ministre australien de la Santé a indiqué que deux des dix personnes contaminées étaient des ressortissants australiens. Au moins dix personnes se trouvant sur un bateau de croisière placé en quarantaine par les autorités japonaises sont contaminées par le nouveau coronavirus, a annoncé mercredi le ministère japonais de la Santé.

Le Diamond Princess avait déjà été placé en quarantaine samedi à Naha, sur l'île méridionale japonaise d'Okinawa. La mesure a été décidée après des tests positifs du coronavirus chez un passager âgé de 80 ans qui avait débarqué à Hong Kong le 25 janvier. "Selon le ministre de la Santé Katsunobu Kato, ces dix personnes ont quitté le navire".

"Tant que les résultats ne seront pas connus, toutes les personnes à bord (.) y resteront", a-t-il assuré.

Coronavirus : Au moins 10 personnes contaminées à bord du navire de croisière au Japon, l'ensemble des…

Le Japon a répertorié sur son territoire 20 cas de personnes infectées, dont quatre sans symptômes, selon les dernières données du ministère de la Santé diffusées lundi.

Depuis samedi, le pays refuse l'entrée sur le territoire aux étrangers ayant récemment séjourné dans la province chinoise du Hubei, l'épicentre de l'épidémie, dans le centre de la Chine. Elle a également réduit en parallèle le nombre de ses vols à destination de Pékin au départ des deux aéroports internationaux de Tokyo. Plusieurs pays ont décrété des restrictions de voyages et des compagnies aériennes ont suspendu les vols de et vers la Chine.

Share