Pompeo en Ukraine avec l' "impeachment " de Trump en toile de fond

Share

KIEV, 31 janvier (Xinhua) - L'Ukraine est prête à étendre sa coopération avec les États-Unis dans le domaine de la défense et de la sécurité, a déclaré vendredi à Kiev le président ukrainien Volodymyr Zelensky à l'occasion d'une conférence de presse conjointe avec le secrétaire d'État américain Mike Pompeo.

'Je suis ici aujourd'hui avec un message clair: les Etats-Unis considèrent le combat ukrainien pour la liberté, la démocratie et la prospérité comme un combat courageux.

"Notre engagement à le soutenir ne va pas fléchir", a affirmé Mike Pompeo depuis Kiev, aux côtés du président Volodymyr Zelensky, relayé par des médias. Le chef de la diplomatie américaine a aussi souligné que l'Ukraine était un "pays important", allusion aux affirmations d'une journaliste américaine de NPR selon lesquelles ce dernier a déclaré hors micro le désintérêt de Washington pour l'ex-République soviétique.

Les républicains rétorquent que Donald Trump a simplement utilisé ses prérogatives présidentielles pour lutter contre la corruption en Ukraine.

Le président républicain est poursuivi pour abus de pouvoir pour son profit politique personnel, car il aurait, selon ses adversaires politiques, gelé une aide cruciale pour Kiev afin d'obtenir l'annonce d'enquêtes visant son concurrent démocrate Joe Biden et le fils de ce dernier, Hunter, qui a siégé à la direction du groupe gazier ukrainien Burisma.

Le secrétaire d'État a réaffirmé le soutien de Washington à l'Ukraine, il a aussi assuré la poursuite de l'aide financière bilatérale, chiffrée à un milliard de dollars ces trois dernières années, mais pour le reste, fermez les rideaux.

Le chef de l'Etat ukrainien entend bien préserver ses liens avec Washington, et assure qu'une destitution de son homologue américain ne remettrait pas en cause les rapports entre les deux pays.

Ainsi, si l'enquête contre les Biden n'a jamais pas été ouverte, Kiev a aussi tenté de ménager la Maison Blanche en démentant toute pression indue de Donald Trump. Il demande aussi une implication plus forte des Etats-Unis, pour résoudre le conflit avec les séparatistes prorusses dans l'est du pays. La Russie est accusée de soutenir les séparatistes pour affaiblir l'Ukraine où la forcer à renoncer à son virage vers l'Europe dans la foulée de la révolution du Maïdan de 2014.

En matière économique, M. Zelensky a aussi promis de 'nouveaux contrats' en Ukraine pour des groupes américains, l'éventuel achat de l'armement américain pour la défense anti-aérienne et un 'renforcement considérable' de la coopération commerciale en 2020.

Il a aussi discuté avec le métropolite Iepifani, chef de la nouvelle Eglise orthodoxe ukrainienne indépendante de Moscou, après l'avoir déjà reçu en octobre aux Etats-Unis, puis a rendu une visite au principal hôpital militaire de Kiev pour s'y entretenir avec des soldats blessés.

M. Pompeo poursuivra samedi matin sa tournée qui le conduira au Bélarus, au Kazakhstan et en Ouzbékistan, d'autres ex-républiques d'URSS cette fois proches de Moscou.

Share