Menacée par les flammes, la capitale Canberra déclarée en état d'urgence — Australie

Share

Le ministre en chef du Territoire de la capitale australienne (ACT), Andrew Barr, a précisé que la mesure serait maintenue "aussi longtemps que demeurera le risque pour Canberra". "Cet incendie peut devenir tout à fait imprévisible et devenir incontrôlable", a poursuivi M. Barr, s'exprimant devant la presse. Les températures à Canberra ont atteint samedi un nouveau record pour un mois de février, alors que des incendies menacent la capitale, a indiqué dimanche Météo France.Les autorités de Canberra ont placé vendredi pour la première fois depuis 2003 la capitale fédérale australienne en état d'alerte en raison de la menace de feux de forêt.42,7 degrés, un record pour févrierSamedi, le thermomètre est monté à 42,7 degrés Celsius, un record pour un mois de février dépassant celui de 42,2 degrés établi en 1968, a indiqué le météorologiste de Météo France Étienne Kapikian sur Twitter.

Vendredi, les autorités de Canberra ont déclaré le premier état d'urgence en près de deux décennies alors qu'un feu de brousse s'est abattu sur la capitale australienne.

Les autorités ont aussi mis en garde contre le risque de voir des escarbilles emportées par les vents bien en amont du front des feux. Plus de 80 incendies font toujours rage dans ces deux États. Une nouvelle vague de chaleur attendue cette fin de semaine fait craindre la propagation des feux de forêt à proximité des banlieues sud de Canberra.

L'Etat voisin de Nouvelle-Galles du sud connait encore également des conditions dangereuses alors que les températures vont dépasser les 40 degrés dans certaines régions durant le week-end. Mais d'intenses précipitations présentent aussi des risques d'inondations et de crues soudaines.

La saison dévastatrice et prolongée des feux de brousse en Australie a tué 33 personnes et environ 1 milliard d'animaux indigènes depuis septembre.

Cette crise a aussi alimenté les critiques contre le gouvernement conservateur du Scott Morrison, accusé de traîner les pieds dans la lutte contre le réchauffement climatique pour ne pas sacrifier la lucrative industrie du charbon, qui emploie aussi de nombreux Australiens.

Une surface de plus de 100'000 km2, plus grande que le Portugal, a été réduite en cendres et plus de 2000 habitations détruites.

Share