L'OMS déclare le coronavirus " urgence de santé publique de portée internationale "

Share

Suite à la décision de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), jeudi 30 janvier, de qualifier l'épidémie dut au coronavirus " d'urgence de santé publique de portée internationale ", plusieurs compagnies aériennes ont décidé de cesser de desservir la Chine, et de nombreux pays limitrophes ont fermé leurs frontières.

Il s'est déclaré préoccupé par la propagation du virus dans les pays dont le système de santé est plus faible et qui sont mal préparés à faire face à la maladie.

L'histoire dira si les mesures drastiques prises contre le coronavirus se justifiaient pleinement, mais pour l'instant, c'est le principe de précaution qui prévaut et c'est logique.

Jalel Henchiri, vice-président de la Fédération tunisienne de l'hôtellerie (FTH) a affirmé que le mystérieux coronavirus continue de semer la panique chez les touristes de différents pays occidentaux et orientaux suite à la propagation rapide de ce dangereux virus.

Même dans le contexte de l'épidémie actuelle d'Ebola, bien que nous disposions d'un financement suffisant pour la riposte, les fonds de la préparation dans les pays voisins sont restés manifestement très insuffisants tout au long de l'épidémie, a-t-il dit.

Mais d'après Lu Shaye, si "l'OMS n'a pas décrété cette urgence, ce n'était pas sous la pression politique chinoise mais le résultat des experts". Il a exhorté le public à rester calme.

Le nombre de patients contaminés approche 10.000 en Chine continentale (hors Hong Kong et Macao), dépassant celui atteint lors de l'épidémie de Sras (Syndrome respiratoire aigu sévère) en 2002-2003.

L'"urgence mondiale" est déclarée alors qu'au moins 80 cas de coronavirus ont été notifiés dans d'autres pays comme les Etats-Unis, la France, l'Allemagne, le Vietnam et le Japon.

Share