Le marché automobile français a été en net repli en janvier

Share

Les chiffres des voitures neuves viennent en effet de tomber pour le mois de janvier, et surprise, la part de l'électrique a fait un bond spectaculaire en France, avec plus de 8,2% de part de marché!

Après des résultats spectaculaires en décembre, le retour à la réalité est plus difficile pour les constructeurs français d'automobiles. Là encore, pour améliorer leur bilan CO2 en 2020 et éviter ou limiter les pénalités, les constructeurs ont " retardé " certaines immatriculations du dernier trimestre 2019, explique M. Roudier.

Le groupe Volkswagen enregistre une baisse de -16,99% avec ses marques Volkswagen (-30,58%), Audi (-12,06%), Skoda (+5,72%) et Seat (+16,43%). Les ventes du groupe Geely (Volvo) se replient de 51%, tout comme celles de Daimler qui possède les marques Mercedes et Smart, en baisse de 48,9%; et de Suzuki (-43,6%). Une poignée de constructeurs tirent leur épingle du jeu, à l'image de Nissan et de Toyota dont les immatriculations affichent une croissance de respectivement 28,2% et 15,2%. La part des ventes de véhicules électrifiés devrait donc toujours être assez élevée jusqu'à la fin février, mais elle devrait diminuer, malgré la progression des ventes de voitures électrifiées, dès le mois de mars 2020. En janvier 2020, ils représentent moins de 32% des nouvelles immatriculations, 31.7% très exactement contre 34.2% en janvier 2019. On peut encore souligner que la marque Alpine a décidé de ne pas immatriculer. Cette situation est due au manque d'alternatives crédibles et accessibles financièrement face au diesel, notamment pour les gros rouleurs.

Cette année, le marché automobile français sera à suivre de très près car, les Peugeot 208 et Renault Clio se disputent la première place des ventes tous segments confondus, sur une année pleine de commercialisation.

Au niveau des marques françaises, chez PSA, on note le repli de Citroën (- 10,97 %), d'Opel (- 27,44 %), mais aussi la solide performance de Peugeot (- 1,37 %) et le dynamisme de DS Automobiles (+ 39,73 %), porté par une vague de livraisons de DS 3 Crossback. Il s'est donc vendu 4 fois plus de VE en ce début d'année que l'an passé à la même époque. Ce recul était néanmoins prévisible puisque le durcissement du malus écologique a poussé automobilistes et distributeurs à anticiper les immatriculations avant le 1er janvier 2020.

Share