Agressions sexuelles dans le patinage: Peizerat accable Gailhaguet

Share

Mais dans le milieu sportif, beaucoup pensent que Gailhaguet, à qui le ministère a refusé qu'il soit accompagné de son avocat lundi, en a vu d'autres.

Dans une déclaration à l'AFP vendredi, Gilles Beyer, 62 ans, a concédé des " relations intimes et inappropriées " avec Sarah Abitbol, en lui présentant des excuses qu'elle a immédiatement refusées.

Evoquant "des faits d'une gravité exceptionnelle", la ministre a estimé que le président de la fédération, Didier Gailhaguet, "ne peut se dédouaner de sa responsabilité morale et personnelle". "Le nombre de faits et leur étalement dans le temps illustrent qu'au-delà des personnes citées, un dysfonctionnement général existe au sein de la Fédération française des sports de glace", a tranché la ministre, à l'issue de son entretien avec le dirigeant.

Selon Gwendal Peizerat, la ministre des Sports Roxana Maracineanu a "la possibilité de tout arrêter" mais pas celui "d'empêcher que ça recommence parce que Didier est légitime, il a été élu par les présidents de clubs en France", regrette-t-il.

"J'attends de lui qu'il assume", a affirmé la ministre à propos de Didier Gailhaguet, lundi matin, en déplacement à Créteil. Sur internet, une pétition réclamant aussi son départ avait été signée plus de 3.000 fois lundi à la mi-journée. "Didier Gailhaguet a donné à Gilles Beyer une proximité énorme avec les patineurs", dénonce sur Europe 1 l'ancien champion olympique de patinage Gwendal Peizerat. Eclaboussé par une affaire de tricherie aux JO de Salt Lake City en 2002, il avait été interdit de toute fonction dans le patinage international pendant trois ans. Ce dernier, rappelle l'ancien patineur, "a déjà été radié de ses fonctions de cadre technique par Marie-George Buffet et éloigné de toutes fonctions approchant des mineurs".

"

"Gilles Beyer tournait avec nous, il était dans le bus avec nous, dans les hôtels..."

..." "Tout ce qui se passe à la fédération touche directement Didier Gailhaguet car il décide de tout".

Gilles Beyer, champion de France en 1978, était au début des années 1990 un entraîneur de haut niveau.

M. Peizerat accuse le président de la FFSG de " pratiques mafieuses ". Dans L'Equipe, l'ancien entraîneur a aussi été accusé par une autre ancienne patineuse, Hélène Godard, d'avoir eu des rapports sexuels avec elle, alors qu'elle avait 13 et 14 ans, à la fin des années 70.

Share