Inédit : les premières images de la surface du Soleil en haute résolution

Share

Récemment mis en service, le télescope solaire Daniel K. Inouy vient de nous renvoyer ses premières images du Soleil. Et elles sont à couper le souffle.

Sans échelle, difficile de se faire une idée de la taille de ce que l'on voit. Elle pourra ainsi en apprendre davantage sur son fonctionnement interne. Certains de es grains peuvent faire environ 1600 km de diamètre.

Ces premiers clichés ont été réalisés pendant sa phase de réglage et de calibration: officiellement, le télescope n'entre en fonction qu'en juillet.

Ce télescope au miroir principal d'environ 158 pouces, a été nommé en l'honneur de Daniel K. Inouye, le sénateur hawaïen mort en 2012, qui a contribué à faire d'Hawaï une centrale astronomique.

Il y aura le spectropolarimètre cryogénique proche infrarouge (CryoNIRSP), qui est conçu pour prendre des mesures du champ magnétique solaire au-delà du disque solaire visible, dans la couronne. Or, ils peuvent avoir des effets potentiellement désastreux sur les radiocommunications et les réseaux électriques terrestres. Elles apparaissent et disparaissent au gré des mouvements qui se produisent sous la surface du Soleil, qui conduisent le gaz le plus chaud à remonter de l'intérieur de l'étoile en surface. ", a déclaré l'astronome David Boboltz de la Division des sciences astronomiques de la National Science Foundation".

Pourquoi c'est remarquable. La taille du Soleil étant immense (1.4 million de km diamètre, à une distance de 149 millions de km de la Terre) et les conditions lumineuses d'observation si extrêmes qu'obtenir des détails ayant une taille de seulement 30km est exceptionnel. "Au cours des six prochains mois, nos équipes continueront de tester le télescope pour le mettre à disposition de la communauté scientifique solaire internationale". Les données de ce télescope seront précieuses à la NASA et l'Agence spatiale européenne, qui cherchent à en savoir plus sur le Soleil et son rôle dans la météorologie spatiale.

Les observations en haute définition du télescope aideront à établir la physique fondamentale de ces champs magnétiques, afin de créer des modèles de prédiction: une "météo spatiale", qui permettrait d'anticiper les tempêtes solaires afin d'éteindre les équipements vulnérables.

Share