Coronavirus : Air France suspend ses liaisons avec la Chine jusqu'au 9 février

Share

L'épidémie de nouveau coronavirus en Chine crée des tensions au sein d'Air France. Le ministère israélien de la Santé a déclaré qu'il n'autoriserait pas les vols en provenance de Chine à atterrir dans ses aéroports.

UKRAINE INTERNATIONAL AIRLINES et SKYUP AIRLINES ont annoncé la suspension de tous les vols pour la Chine jusqu'au 28 mars.

Désormais, ses liaisons avec Shanghai et Pékin ne sont plus assurées que par des vols spéciaux avec des équipages volontaires à compter de ce jeudi 30 janvier afin d'assurer le vol retour de ses clients et de ses salariés.

Une vingtaine de compagnies aériennes de différents pays ont pris la décision de suspendre leurs vols vers la Chine continentale face à la propagation du nouveau coronavirus, qui touche 7700 en Chine continentale (hors Hong Kong) et a fait 170 morts.

VIRGIN ATLANTIC a décidé d'interrompre sa liaison quotidienne Londres-Shanghai pendant deux semaines à partir du 2 février (le dernier appareil arrivant à Londres le 3 au matin).

La compagnie finlandaise conserve ses vols vers l'aéroport de Pékin-Capitale, Shanghai, Hong Kong et Guanghzou mais annonce la suspension de ses vols vers Nankin et l'aéroport de Pékin-Daxing, le second aéroport de Pékin situé au Sud de la capitale. United Airlines, qui propose 12 vols par jour entre les États-Unis et la Chine, explique sa décision par une baisse notable de la demande. Les dix vols hebdomadaires d'Air France pour Pékin et les treize pour Shanghai au départ de Paris, ville européenne la mieux connectée avec la Chine, sont pour le moment maintenus.

D'autres compagnies aériennes ont pris des mesures plus sévères. Air France, est l'une des dernières après British Airways et Lufthansa.

C'est actuellement la saison basse pour ce qui est des voyages, et pour les membres de l'ABTO, la plupart des voyages en Chine ne sont pas programmés avant les vacances de Pâques, indique-t-elle dans un communiqué. Elle conserve toutefois l'ensemble de ses desserts vers la Chine. Et partout en Asie, les compagnies commencent à revoir leurs plannings.

La compagnie indonésienne dessert aujourd'hui 15 destinations en Chine, en propre ou via sa filiale Batik Air.

Share