Plus de 106 morts en Chine, l'évacuation des étrangers s'organise — Coronavirus

Share

"Mais une transmission interhumaine a été enregistrée dans trois pays en dehors de la Chine", à savoir l'Allemagne, le Vietnam et le Japon, a-t-il ajouté.

Le ministre japonais de la Santé Katsunobu Kato a annoncé mardi que deux nouveaux cas étaient confirmés dans l'archipel, ce qui porte le total à six.

Cette ville et la quasi-totalité de la province du Hubei sont coupées du monde depuis jeudi par les autorités dans l'espoir d'endiguer l'épidémie, un cordon sanitaire concernant 56 millions d'habitants et quelques milliers d'étrangers.

Le coronavirus a été signalé pour la première fois dans la ville centrale de Wuhan, dans la province centrale du Hubei, en Chine.

Près de 600 citoyens européens veulent aussi être évacués de Chine, a annoncé mercredi la Commission européenne, qui recommande à son personnel de ne pas s'y rendre.

L'Australie, qui réfléchit également à une évacuation, envisage de placer ses ressortissants en quarantaine sur l'Île Christmas, dans l'océan Indien. A Wuhan, une atmosphère de ville morte plane toujours sur la cité des bords du Yangtsé, où la plupart des magasins sont fermés, des rues commerçantes désertées, et la circulation interdite aux véhicules non essentiels - de rares voitures de police et ambulances occupant seules les larges avenues, selon une équipe de l'AFP sur les lieux. "C'est le premier jour que je sors depuis le début du confinement".

Et la panique montait dans les métropoles, où les habitants restaient calfeutrés chez eux, désertant centres commerciaux, cinémas et restaurants. La chaîne américaine de cafés Starbucks et le géant suédois de l'ameublement IKEA ont annoncé fermer la moitié de leurs commerces.

A l'instar de plusieurs autres compétitions sportives (cyclisme, football, tennis), les épreuves de Coupe de monde de ski alpin prévues en Chine pour février ont été annulées et les Championnats du monde en salle d'athlétisme, qui devaient s'y dérouler à Nankin du 13 au 15 mars, ont été repoussés à 2021.

"L'épidémie est un démon".

"Nous ne permettrons pas au démon de se cacher", a martelé le président Xi Jinping, parlant du nouveau coronavirus qui a déjà contaminé plus de 4.500 personnes, dont une soixantaine dans une quinzaine de pays hors de Chine.

Alors que la recherche d'un vaccin - entamée en particulier en Chine et aux Etats-Unis - devrait prendre des mois, des scientifiques de l'Institut Doherty en Australie ont assuré être parvenus à répliquer en laboratoire le coronavirus, une étape jugée cruciale.

" La capacité de propagation du virus s'est renforcée", ont déclaré dimanche de hauts responsables sanitaires chinois, même s'il ne s'avère pas " aussi puissant que le Sras", un précédent coronavirus qui avait fait des centaines de morts au début des années 2000.

Alors que la crise fait craindre une fragilisation supplémentaire de l'économie chinoise, les Bourses mondiales tentaient mardi de se reprendre après leur net décrochage de la veille.

Share