Bleu de rigueur pour les obsèques de Michou

Share

De son vrai nom Michel Catty, "Michou" avait ouvert en 1956 son établissement qui a accueilli tous les jours pendant plus de 60 ans célébrités et inconnus venus dîner devant le spectacle d'artistes transformistes reprenant les chansons des grandes stars de l'époque. Des voisins de l'église avaient déployé des drapeaux bleus aux fenêtres. Les employés de son cabaret, certains n'hésitant pas à l'appeler affectueusement "maman", arborent des plumes bleues à la main.

Conformément à ses dernières volontés, le patron repose dans un cercueil capitonné, bleu lui aussi. Ce vendredi, pour ses obsèques, de nombreux proches et anonymes sont venus lui rendre un dernier hommage. La statue pourrait être érigée "dans l'une des rues de la Butte Montmartre", le quartier, où cette figure de la nuit avait son cabaret transformiste, proposent-ils. "J'aimais le cabaret et un jour j'ai déboulé chez toi et j'ai découvert un état d'esprit. Tu as fait plus pour la tolérance que tous les discours.", se rappelle, émue, l'actrice qui lui a rendu hommage dans l'église située à quelques minutes de marche du mythique cabaret. Ce cabaret, je ne l'ai jamais quitté pendant 45 ans.

Les discours des obsèques étaient retransmis sur des haut-parleurs à l'extérieur de Saint-Jean de Montmartre, dont les grilles ont été ornées de deux photos de Michou, pour toutes les personnes qui n'avaient pas pu entrer à l'intérieur. Ses membres portent traditionnellement une écharpe rouge et un chapeau noir.

Alain Jupp
Alain Juppé ALAIN JOCARD AFP 24 Plein Ecran

L'adieu à Michou, le prince bleu de Montmartre, avait lieu ce vendredi à 10h30 dans le 18e arrondissement de Paris.

A la sortie de l'église, ils forment une haie d'honneur pour laisser passer le cercueil bleu de Michou, sous les applaudissements nourris de la foule. Dans Paris Match, Michou avait confié en 2015 qu'il songeait de plus en plus à la mort, au point d'avoir "déjà choisi (sa) place au cimetière Saint-Vincent à Montmartre pour choisir ma place". Alain Juppé, dont le premier mandat d'élu était à Montmartre, a les yeux qui brillent lorsqu'il évoque ses souvenirs: "C'était un de mes amis les plus fidèles, un homme de convictions, qui mettait de la joie et de la fantaisie dans ce quartier".

Share