Un quatrième cas confirmé en France métropolitaine — Coronavirus

Share

Hospitalisé à Paris, ce touriste chinois âgé d'environ 80 ans vient de la province de Hubei, la plus touchée de Chine, et se trouve actuellement en réanimation, a précisé le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, lors d'une conférence de presse.

Que se passe-t-il en Tunisie? "C'est une situation clinique préoccupante qui nécessite des soins continus", a détaillé le directeur général de la Santé, sans préciser dans quel hôpital parisien le patient était pris en charge.

Un cinquième cas de contamination par le nouveau coronavirus a été détecté mercredi en France, la fille d'un touriste chinois qui reste lui même dans un état grave, tandis qu'un premier avion devait s'envoler dans la soirée pour rapatrier 200 Français de Wuhan, la ville chinoise d'où s'est propagée l'épidémie.

Ces trois cas sont un homme de 48 ans hospitalisé à Bordeaux, et un homme de 31 ans et une femme de 30 ans hospitalisés à Paris.

Enfin, la ministre a indiqué que des examens de détection rapide étaient disponibles à l'Institut Pasteur et à l'hôpital Bichat à Paris ainsi qu'au Centre national de référence de l'institut Pasteur de Lyon. Au moins 250 Français et plus de 100 ressortissants d'autres pays européens vont être rapatriés à bord de deux avions de Wuhan. Un second vol, un A380, partira jeudi, a-t-elle ajouté.

Agnès Buzyn a par ailleurs annoncé qu'un premier avion partirait mercredi soir de France vers Wuhan, épicentre de l'épidémie qui a fait 132 morts à ce jour en Chine, pour ramener "environ 200" ressortissants français désirant être rapatriés.

" Entre 500 et 1000 ressortissants français "sont potentiellement concernés mais "tous ne veulent pas rentrer", avait-elle souligné".

"Plusieurs avions vont se succéder " pour ne pas mélanger des personnes possiblement porteuses du virus avec des personnes saines, avait-elle précisé.

La ministre de la Santé a donné des détails sur le rapatriement des Français qui ne présenteraient pas de symptôme. Il s'agira d'"un lieu d'accueil convivial, agréable pour les familles et sous la surveillance médicale H24", a rappelé Agnès Buzyn, qui n'a pas dévoilé l'emplacement de ce lieu de confinement.

Le nombre total de personnes chez qui des médecins ont diagnostiqué le coronavirus 2019-nCoV est passé à cinq en France, a annoncé Agnès Buzyn qui précise que deux malades ont été placés en réanimation.

Share