La Chine multiplie les mesures pour endiguer la maladie — Coronavirus

Share

Un grand nombre de festivités organisées pour le Nouvel An lunaire ont été annulées, samedi 25 janvier, en Chine, où les autorités redoublent d'efforts pour contenir la propagation d'un nouveau virus mortel. Trois cas ont été recensés en France, les premiers sur le sol européen. Il s'agit des premiers cas recensés en Europe. Deux des Chinois sont rentrés, une fois guéris, dans leur pays. L'un dans le Hebei (la région qui entoure Pékin) et l'autre au Heilongjiang (une province frontalière de la Russie). Le bilan s'élève actuellement à 26 morts tandis que la source précise du virus reste inconnue.

1 287 cas ont été répertoriés depuis que l'épidémie s'est déclarée à Wuhan, dans le centre de la Chine.

Et la maladie se répand vite et à travers le monde entier. Plus de quinze cas d'infection avérée sont recensées à l'extérieur de la Chine.

Après les États-Unis, l'Europe aussi fait partie des régions touchées avec trois cas signalés en France le 24 janvier. Il va bien", a-t-elle assuré. Il est pris en charge au CHU Pellegrin " dans une chambre isolée par des équipes médicales spécialisées dont la compétence en maladies infectieuses est internationalement reconnue", a fait savoir le centre hospitalier, précisant qu'il " poursuit son fonctionnement normal " sans perturbation pour " l'accueil des patients ". "Nous savons qu'il a été en contact avec une dizaine de personnes, nous allons les contacter pour leur donner des consignes" a déclaré Agnès Buzyn lors d'une conférence de presse.

Pour l'instant, nous n'avons pas beaucoup d'informations quant au deuxième patient, hormis qu'il est allé en Chine et qu'il était hospitalisé à Bichat, à Paris.

Le ministère de la Santé a ensuite révélé dans un communiqué l'existence d'un troisième cas, à Paris, étant un "proche parent de l'un des cas" existants.

Ne surtout pas aller aux urgences!

La ministre de la Santé a appelé à ne pas se rendre aux urgences en cas de symptômes.

Un second cas a aussi été confirmé aux Etats-Unis. Il s'agit d'une femme sexagénaire revenue de Wuhan le 13 janvier et habitant Chicago. Le niveau d'alerte maximal est décrété à Hong Kong.

Wuhan, ville de 11 millions d'habitants, a été placée à l'isolement, avec l'annulation de près de la totalité des vols et l'installation de points de contrôles routiers sur chaque axe permettant de quitter la ville. Ils ont été confirmés le 24 janvier, l'un à Bordeaux (sud-ouest), les deux autres à Paris. Le premier a été annoncé le 22 janvier. Le premier patient est un homme arrivé de Wuhan à Melbourne une semaine auparavant.

Selon Brendan Murphy, responsable de la santé publique pour le gouvernement australien, les autorités de l'État de Victoria ont suivi " strictement les protocoles, y compris la mise à l'isolement de la personne affectée ". Le virus s'est également propagé en Océanie avec plusieurs cas en Australie. Pour le jour de l'An, les rues de Wuhan sont comme mortes, les rares passants se couvrant le visage avec un masque de protection dont le port est obligatoire, comme l'a constaté une équipe de l'AFP. 56 millions de Chinois sont désormais confinés dans la province du Hubei, autour de la ville de Wuhan, épicentre de l'épidémie. Pour cela, les autorités sanitaires mènent une enquête épidémiologique pour repérer les gens qui ont été en contact avec les trois patients à partir du moment où ceux-ci ont présenté des symptômes (en partant de l'hypothèse qu'ils n'étaient pas contagieux auparavant).

Share