Coronavirus : le bilan grimpe, des villes chinoises confinées

Share

Pour autant, les autorités françaises se refusent à mettre en place des contrôles systématiques dans les aéroports, jugeant plus efficace pour endiguer la propagation de ce cousin du Sras, d'identifier toutes les personnes croisées par les malades. Une décision radicale au début des longs congés du Nouvel An chinois, qui entraînent des centaines de millions de déplacements dans tout le pays.

L'ambassade marocaine annonce être en contact permanent avec les autorités chinoises et avec la communauté marocaine établie en Chine, pour suivre la situation après l'apparition du nouveau coronavirus dans la ville de Wuhan (dans la province Hubei) et dans d'autres villes chinoises, ajoute la même source.

"Nous savons que depuis qu'il est sur le territoire français il a été en contact avec une dizaine de personnes, nous allons les contacter". Elle est hospitalisée, en ce moment, à l'hôpital Bichat, et se trouve en isolement. Il a été hospitalisé jeudi à Bordeaux, a précisé Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, lors d'un communiqué de presse annonçant la confirmation des deux premiers cas.

À ce stade, trois cas ont été confirmés sur le sol français.

Il s'agit de quatre Chinois de Wuhan et d'une Thaïlandaise qui avait séjourné dans cette ville.

Les personnes présentant des symptômes doivent appeler le 15, en vue d'une hospitalisation: "Cela nous permet de mettre les gens à l'isolement, de faire les tests". Un dispositif de surveillance et un circuit de prise en charge en cas de signalement d'une contamination "possible " sont donc en préparation, en collaboration avec les Samu, les établissements hospitaliers et les professionnels de santé. Il s'agit d'une sexagénaire revenue de Wuhan le 13 janvier et habitant Chicago. Le pays a annoncé ce samedi un premier cas.

Le premier cas au Japon est celui d'un trentenaire qui a dû être hospitalisé le 10 janvier pour une forte fièvre et d'autres symptômes. Le premier patient est un homme arrivé de Wuhan à Melbourne une semaine auparavant.

Par ailleurs, Pékin va suspendre les voyages organisés en Chine et à l'étranger: à partir de lundi, les agences de voyages chinoises ne pourront plus vendre de réservations d'hôtels ni de voyages à des groupes, a précisé la chaîne de télévision CCTV. Autocars et bateaux sur le Yangtsé, qui arrose cette métropole, ont reçu l'ordre de s'arrêter dans les deux sens. Les trains et les avions n'ont plus le droit de quitter la ville depuis jeudi. Dès samedi minuit, heure locale (17 heures en France), la circulation des véhicules à moteur non-essentiels sera totalement interdite.

De leur côté, les Etats-Unis ont affrété samedi un vol spécial pour évacuer dimanche leurs ressortissants et leur personnel diplomatique présent à Wuhan, épicentre du coronavirus qui a fait au moins 41 victimes, rapporte le Wall Street Journal. "Il comprend notamment la mise en place d'une réponse téléphonique dédiée".

Share