Inondations : Vigilance ROUGE dans les Pyrénées-Orientales et l'Aude

Share

Les départements des Pyrénées-Orientales et de l'Aude ont été placés en alerte rouge inondation par Météo-France peu après minuit dans la nuit de mercredi à jeudi. Le département est repassé en vigilance orange.

La tempête Gloria et ses pluies diluviennes ont fait au moins neuf morts en Espagne, selon un dernier bilan jeudi. "Les précipitations très importantes sur la haute vallée font que l'Aude monte en charge très rapidement, indique le maire, mais nous avons cette capacité par Vigicrues, par toutes les informations que nous avons en amont, de pouvoir anticiper cette montée et de faire en sorte que l'information circule très vite". Il est tombé par endroits de 250 à 300 mm d'eau depuis le début de l'épisode lundi en milieu de journée.

Tout au long de ce jeudi 23 janvier, élus et riverains de Coursan, Cuxac ou Saint-Marcel guettèrent un pic de crue qui ne cessa d'être repoussé.

"Le risque avalancheux va également " rester fort " jusqu'à la nuit, " avec de nombreux départs d'avalanches de taille moyenne et quelques grandes (avalanches) pouvant impacter le réseau routier de montagne ". Une dizaine de routes départementales étaient aussi coupées dans la matinée.

Environ 781 foyers sans courant dans les Pyrénées-Orientales. L'Aude avait été frappée le 15 octobre 2018 par des inondations qui avaient tué 14 personnes, dont six à Trèbes, près de Carcassonne. "L'épisode de 2018 s'est caractérisé par son côté imprévisible et insurmontable, indique Eric Ménassi. Il s'est abattu sur la ville de Trèbes en quelques heures des trombes d'eau comme jamais il ne s'était abattu sur notre ville." . Le département restait cependant en vigilance orange avalanche. Le niveau de l'Aude s'est ensuite stabilisé tout au long de cette journée du 23 janvier, à des seuils relativement élevés, de l'ordre de 6m40 à Cuxac et 8m36 à Coursan. 1 200 foyers restaient part ailleurs privés d'électricité à Amélie-les-Bains-Palada et Ortaffa.

Colportée par diverses voix, la rumeur de lâchers sur les barrages sur la Têt et l'Agly a gonflé au rythme des fleuves pendant que la tempête Gloria frappait les Pyrénées-Orientales. Ni à Vinça, ni à Caramany. "Il n'y a eu aucun lâcher sur les barrages". Je démens catégoriquement. Nous avons consulté EDF et l'état des barrages est rassurant.

Share