Trois questions sur les coupures d'électricité de la CGT

Share

L'organisation syndicale a confirmé à plusieurs médias qu'il s'agissait d'une coupure dans le cadre du mouvement de protestation contre la réforme des retraites du gouvernement. " La CGT Energie du Val-de-Marne a revendiqué ce mardi matin une coupure d'électricité géante au sud de Paris, via un message posté sur Facebook".

Interrogé par RMC, le syndicaliste Franck Jouanno, représentant de la CGT Énergie du Val-de-Marne, a relativisé l'action en justifiant que ce n'était "pas la fin du monde". "Ça me gêne (pour les habitants qui se sont réveillés dans le noir, ndlr) mais ça fait partie des dommages collatéraux". "Pour qu'on parle de nous, il faut du buzz", a renchéri sur franceinfo Sébastien Menesplier, secrétaire général de la Fédération CGT Mines Énergie. Le ministre du Logement Julien Denormandie a pour sa part qualifié la campagne de "scandaleuse et irresponsable".

"Vous imaginez non seulement le désagrément, mais parfois la mise en danger des personnes, quand vous êtes dans un ascenseur et que tout d'un coup le courant s'arrête, quand vous êtes sous assistance respiratoire et que chez vous, vous avez besoin des machines à oxygène, et que le courant s'arrête", a fustigé le ministre.
La navette ferroviaire Orlyval a été contrainte à l'arrêt mais pas l'aéroport d'Orly, qui peut se rabattre sur un générateur indépendant. " Suite à la panne géante d'électricité touchant tout le secteur d'Orly, nos équipes font leur maximum pour remettre rapidement en conformité les installations ", a expliqué le compte Twitter de l'Orlyval. Selon Enedis, pas moins de 30 000 clients ont été impactés par cette coupure volontaire.

Share