Chine: les grands moyens pour limiter la propagation du coronavirus

Share

Un officiel chinois, Li Bin, a prévenu plus tôt dans la journée qu'il existe un risque de mutation du coronavirus susceptible d'accélérer sa propagation. Les autorités ont annoncé la suspension de tous les transports urbains, bus, métro, ferry. dans la ville à partir de jeudi 23 janvier à 10 heures, ainsi que la fermeture de l'aéroport et la gare. "Il est très dangereux de sortir en ce moment mais on a besoin d'argent", a expliqué un chauffeur à l'AFP. La Commission chinoise de la santé recensait 571 cas, dont 17 mortels, à la date de mercredi.

Le virus de la famille du Sras, apparu le mois dernier dans la ville de Wuhan, a gagné plusieurs pays d'Asie et même les États-Unis, où un premier cas a été recensé. Le virus, qui continue à muter selon les autorités chinoises, provoque de la fièvre, de la toux et des difficultés respiratoires, des symptômes communs à d'autres pathologies qui rendent le diagnostic difficile à poser. Par ailleurs, les autorités britanniques ont annoncé, hier, déployer des équipes médicales pour accueillir les vols directs en provenance de Wuhan, ville du centre de la Chine où est apparu le nouveau coronavirus, tandis que l'Italie va contrôler la température des passagers. Les produits de contrebande vendus sur un marché de poissons et de fruits de mer de Wuhan sont à la source du coronavirus, selon le Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies.

La Chine s'apprête à entrer dans l'année du Rat.

A Genève, le directeur de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a salué mercredi les mesures "très, très fortes" prises par la Chine, estimant qu'elles allaient "diminuer" les risques de propagation hors de ses frontières. Les défenseurs de la cause animale et des spécialistes de santé publique dénoncent de longue date le commerce d'animaux sauvages en Chine, qui serait néfaste pour la biodiversité et pourrait favoriser le développement de maladies.

Depuis 10H00 locales (2H00 GMT), plus aucun train ni avion ne doit en principe quitter Wuhan, 11 millions d'habitants, en plein centre de la Chine. Les péages aux sorties autoroutières de la ville sont fermés. A Pékin, les festivités prévues pour le nouvel an lunaire ont été annulées, rapporte jeudi le site d'information Beijing News, contrôlé par l'Etat.

Share