Google limitera la durée de vie des " cookies "

Share

Nul doute que les mutations du secteur de la publicité en ligne, liées aux nouvelles réglementations pour protéger les données des utilisateurs, et cette annonce de Google, vont radicalement redessiner le paysage de ce secteur. Le 14 janvier, l'entreprise a annoncé dans un billet de blog qu'avec l'évolution des mécanismes de préservation de la confidentialité elle va rendre progressivement les cookies obsolètes.

Même si les cookies disparaissent, les annonceurs pourront toutefois continuer à diffuser des publicités auprès des utilisateurs, sans pour autant les suivre à travers les cookies lors de l'utilisation de Chrome. Le journal Le Monde a informé que ces petits modules électroniques d'identification sont utilisés par des sites tiers (qui ne proviennent pas du navigateur utilisé mais du site visité). Notons que les cookies sont installés automatiquement au cours de la visite d'un site internet.

La société spécialisée dans le reciblage publicitaire, Criteo, a récemment vu son action chuter de 15,9%.

Cette décision s'inscrit dans le cadre de son programme Privacy Sandbox, visant à développer un ensemble de normes ouvertes "pour améliorer fondamentalement la confidentialité sur le Web ".

"John Schuh a précisé que l'objectif de Google" avec cette initiative est de rendre le web plus privé et sécurisé pour les utilisateurs, tout en soutenant les éditeurs ".

Avec le développement toujours plus important d'Internet et des publicités personnalisées, les internautes sont inquiets pour leurs données personnelles. Nous pouvons citer par exemple les cookies de session qui permettent aux utilisateurs d'être reconnus sur un site web afin que tous les changements ou toutes les sélections d'articles ou de données qu'ils effectuent sur une page soient gardés en mémoire d'une page à une autre.

En fait, Google travaille notamment sur une " Privacy Sandbox " (bac à sable de la vie privée) avec les organismes réglementaires internationaux qui permettrait de ne recueillir des données personnelles que sur des larges groupes de plusieurs milliers d'utilisateurs. Leur utilisation est dénoncée par les partisans du respect de la vie privée, mais défendue par les développeurs de services en ligne gratuits qui survivent grâce aux revenus publicitaires qu'ils génèrent.

Ainsi d'ici 2022, les cookies tiers seront bannis et remplacés par un équivalent avec des standards plus sûrs et plus transparents. Google a déclaré qu'en supprimant les cookies tiers dès maintenant, cela pourrait inciter d'autres acteurs à adopter des méthodes de traçage difficiles à gérer.

Bonne nouvelle cependant, la réglementation contraint désormais les sites internet à informer d'entrée l'internaute de la présence de cookies tout en mentionnant à quoi ils servent.

Évidemment, cela a des conséquences pour l'un des cœurs de métier de Google en tant que plateforme publicitaire - et pour un modèle économique du Web - et dans un contexte où la protection de la vie privée est devenue un véritable argument commercial.

Share