L'adversaire de Vögele victime de la fumée à Melbourne

Share

Il ne fait pas bon mettre un homme dehors, ce mardi à Melbourne. Dans la région d'Adélaide, où se déroule le Tour Down Under, les feux de forêt ont été nombreux, et la qualité de l'air est désormais très mauvaise, comme c'est le cas à Melbourne à environ 500km de là. Mais pas les matchs de qualification. Certains réclamant queles matchs soient annulés pour la journée. La Slovène Dalila Jakupovic a dû abandonner son match des qualifications face à Stefanie Vögele après avoir été prise d'une violente quinte de toux, allant jusqu'à des spasmes. "Qu'en-est-t-il de la santé des personnes qui travaillent ici, notamment les enfants qui ramassent les balles?", a tweeté la Luxembourgeoise Mandy Minella. "C'est pourquoi je me suis accroupie, je ne pouvais plus marcher", a déclaré la 180e joueuse mondiale à la presse. Ce n'est pas sain pour nous. "Je pensais que nous n'allions pas jouer aujourd'hui mais nous n'avions pas beaucoup le choix", a-t-elle ajouté alors que la gestion des organisateurs fait polémique.

La Canadienne Eugenie Bouchard, quant à elle, a eu recours au médecin sur le court en raison de douleurs à la poitrine, vraisemblablement dues également à des difficultés respiratoires. L'enjeu financier de ces deux rencontres sera de 12'500 dollars australien (ndlr: 1 dollar australien égale 0,67 franc), soit la différence entre le "prize money" du premier tour (20'000) et du deuxième (32'500).

Toujours sur Twitter, Gilles Simon a aussi mis son grain de sel, sur un ton acerbe.

Dans ce contexte, les organisateurs de l'Open d'Australie ont suspendu provisoirement les sessions d'entraînement programmées à 11h du matin (1h, heure française) et qui concernaient les joueurs des tableaux principaux comme Alexander Zverev, David Goffin, Rafael Nadal ou Stefanos Tsitsipas. Pas les joueuses et les joueurs de tennis.

Le patron du tournoi Craig Tiley a balayé les critiques affirmant que " tout le monde a reçu un email ", expliquant que toute décision était prise après consultations d'experts.Tiley avait affirmé la semaine passé qu'une annulation de l'Open d'Australie, ce qui serait une première depuis la Seconde guerre mondiale, était peu probable, alors que le numéro 2 mondial Novak Djokovic, président du Conseil des joueurs au sein de l'ATP, avait estimé que cette question devait être posée.

L'ancienne N.1 mondiale Maria Sharapova, qui participait à un tournoi exhibition à Kooyong, en banlieue de Melbourne, a préféré elle aussi abandonner mardi, évoquant des conditions de jeu "extrêmes", lors de son duel avec l'Allemande Laura Siegemund (6-7 (4/7), 5-5).

Share