Deux morts et six blessés dans une fusillade dans une école — Mexique

Share

Intitulé Natural Selection, ce jeu qui est sorti en 2002, semble avoir eu un gros impact sur la vie du jeune garçon.

Le président mexicain, Andrés Manuel Lopez Obrador, a présenté ses condoléances aux familles des victimes et qualifié les faits de "tragédie très regrettable ". Deux seraient dans un état sérieux, selon l'élu.

Selon les premiers éléments fournis par la police, l'élève de 11 ans, a pénétré dans l'enceinte de l'école primaire Cervantès de la ville, située dans l'Etat de Coahuila, et a ouvert le feu avant de se donner la mort. "Il portait un T-Shirt qui le mentionnait", a fait valoir le gouverneur.

Au début de la matinée, à 08 h 20 locales (14 h 20 GMT), "il a demandé la permission d'aller aux toilettes".

Sur place, cette dernière découvrira un jeune homme aux vêtements changés, armes à la main.

Les blessés comprenaient un enseignant et cinq étudiants, Adelaido Flores, un coordinateur régional de la sécurité publique dans l'État de la frontière nord de Coahuila, a déclaré dans une interview à Milenio TV.

L'enfant a tué une enseignante de 50 ans, sans qu'il n'ait pu être établi s'il s'agissait de la professeure venue le chercher.

Le gouverneur a dit de son côté que tous les enfants touchés étaient "hors de danger ". Interrogé à ce sujet, le gouverneur de la région, Miguel Angel Riquelme, a toutefois laissé entendre qu'un jeu vidéo pourrait être derrière les idées du jeune homme.

Le jeune adolescent qui avait d'excellentes notes souffrait probablement de quelques troubles liés à la perte de sa mère, survenue quelques années auparavant.

"Il a dit à certains de ses camarades de classe qu'aujourd'hui était le jour", a déclaré le gouverneur. "Nous regrettons beaucoup ce qui s'est passé. Je veux réitérer que ce genre de choses ne constitue pas la norme dans nos écoles", a-t-il dit.

Une enquête a été ouverte pour déterminer si les armes appartenaient au grand-père du tireur. Les lois mexicaines sont très restrictives concernant la possession et le port d'armes. Une fusillade s'en est suivie et l'élève a encore blessé cinq de ses camarades et un autre professeur.

Share