Le réalisateur Christophe Ruggia placé en garde à vue — Accusations d'agressions sexuelles

Share

Le cinéaste vient d'être placé en garde à vue.

Le réalisateur, accusé d'attouchements par l'actrice Adèle Haenel, a été placé en garde à vue dans le cadre de l'enquête préliminaire.

C'est en novembre dernier que Mediapart met en lumière une longue enquête. Les faits auraient eu lieu chez lui et lors de plusieurs festivals internationaux, le tout alors qu'elle était âgée de 12 à 15 ans.

L'actrice de 31 ans avait aussi témoigné de "l'emprise" que Christophe Ruggia aurait exercée sur elle pendant la préparation et le tournage du film, des "attouchements" répétés et des "baisers forcés dans le cou". Pour le cinéaste, Adèle Haenel a réagi ainsi suite à l'annulation d'un projet de film commun.

Christophe Ruggia niait toute agression envers la comédienne. Christophe Ruggia a toujours démenti les faits, demandant néanmoins le pardon à l'actrice dans un premier temps pour avoir "commis l'erreur de jouer les pygmalions". Selon le site 20 minutes, il s'agit notamment de la réalisatrice Mona Achache, ex-compagne de Ruggia, la cinéaste Céline Sciamma, ancienne compagne d'Adèle Haenel, avec qui elle a tourné deux fois, et des membres de l'équipe des "Diables", comme la directrice de casting Christel Baras, la coach Hélène Seretti et la scripte Edmée Dorozslai. L'actrice décide de s'engager " activement dans cette procédure, considérant qu'il est de sa responsabilité de justiciable comme de personnalité publique d'y prendre part.

Share