Son touchant message à Bernadette Chirac — Brigitte Macron

Share

Brigitte Macron, accompagnée de Deschamps s'est rendue à la 31ème édition de l'opération Pièces Jaunes à l'hôpital d'Orléans. Pour cette édition 2020, les trois principaux axes seront "pour les patients, pour les soignants et pour les aidants", a assuré Brigitte Macron. La Première dame a succédé à Bernadette Chirac, figure indissociable des "Pièces jaunes" qui démissionné pour raisons de santé. Ce mercredi 8 janvier, Brigitte Macron était l'invitée exceptionnelle du JT de 13H de Jean-Pierre Pernaut, sur TF1.

En 31 ans, les Pièces Jaunes ont permis de collecter près de 98 millions d'euros et de financer plus de 8.900 projets, selon la Fondation, qui reçoit également des legs. "Ce n'est pas évident. Je le fais pour la fondation", a-t-elle réitéré. "Je ne fais pas de politique. Je suis même à distance prophylactique du politique", a-t-elle annoncé. "Parce que je n'ai pas de compétences, je n'ai pas de goût et je n'ai pas de légitimité, je ne vais pas sur le terrain politique". Quand on pense à tous les petits enfants qui ont cassé leur tirelire pour faire de la publicité à Mme Chirac, au maire de Montélimar, et payer ces agapes! "Merci pour tout ce qu'elle a fait". Grâce à elle, les familles ont pu prendre une place dans les hôpitaux, avec les maisons des parents. "Je vais essayer de faire comme vous et de relever encore de nouveaux défis".

Concernant la grève du personnel soignant, elle a indiqué comprendre ce désarroi et échanger, ainsi, ce sujet avec le chef de l'Etat.

Brigitte Macron a également souligné qu'elle s'entretenait régulièrement sur ce sujet avec son époux: "Je lui en parle, et il m'en parle également". Il en a extrêmement conscience.

Sur TF1, B. Macron a martelé sa volonté de préserver "notre hôpital". "On va tous faire ensemble avec notre hôpital".

Sur Facebook et Twitter, un texte à charge contre le coût financier supposé (et l'utilisation d'argent public) de l'évènement à l'époque de Bernadette Chirac est particulièrement partagé pour sous-entendre que ces excès se poursuivent aujourd'hui. C'est certain mais on n'est pas là pour le résoudre, on est là pour aider. À l'époque, la fille du couple Chirac aide sa mère, Bernadette Chirac, qui préside toujours la Fondation. "Quand il y a protestation critique, c'est très bien".

Brigitte Macron s'est prêtée à un exercice périlleux, pour la première fois sans son mari.

Share