Washington aurait refusé de donner un visa à Mohammad Javad Zarif — ONU

Share

En pleine crise entre les Etats-Unis et l'Iran, le Haut représentant de l'Union européenne pour la politique étrangère convie à Bruxelles le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif.

"Cette décision est " un signe de la déroute du gouvernement américain et du régime de Trump", a-t-il accusé, ajoutant qu'il avait prévu pendant sa visite à New York d'" évoquer les crimes de l'Amérique ". "De la vérité? ", a-t-il demandé sur Twitter.

"Nous avons bombardé la base d'où venait le drone ayant visé Soleimani".

Chef de la Force Qods, unité d'élite chargée des opérations extérieures des Gardiens de la Révolution (l'armée idéologique iranienne), Soleimani était l'architecte de la stratégie de l'Iran au Moyen-Orient.

Comme le siège des Nations Unies est basé sur le territoire américain, les Etats-Unis sont tenus de fournir des visas à tous les diplomates des pays membres de l'organisation.

Mais en septembre déjà, ils avaient tardé à octroyer un visa à une délégation iranienne accompagnant M. Zarif et au président iranien Hassan Rohani à l'occasion de l'Assemblée générale des Nations unies.

Basée à New York, l'ONU est largement considérée comme un "domaine international", mais les émissaires venus de l'extérieur des Etats-Unis ont besoin d'un visa américain en bonne et due forme pour assister à ses réunions.

Share