"Les soignants font tout ce qu’ils peuvent" — Brigitte Macron

Share

L'épouse du chef de l'Etat est venue lancer la 31e collecte des Pièces Jaunes, en compagnie du parrain Didier Deschamps, mais n'a pas manqué d'évoquer la crise des hôpitaux publics.

"On a besoin de vous", a-t-elle lancé à la foule, expliquant vouloir "aider les aidants, en leur offrant 30 jours de répit par an". Je suis même à distance prophylactique du politique. "Quelquefois, on en fait tous par accident".

Pour rappel, la femme d'Emmanuel Macron a repris le flambeau de Bernadette Chirac en tant que présidente de la fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France. "Merci pour tout ce qu'elle a fait". Merci pour tout ce qu'elle a fait: quand on va dans les hôpitaux, on voit les maisons des parents, on voit la place que grâce à elle les familles ont pu prendre dans les hôpitaux. Vous avez toute mon admiration. Elle a indiqué échanger à ce sujet avec le président. Il en a extrêmement conscience. "Notre hôpital, les Français l'aiment, on a un des meilleurs systèmes au monde", a-t-elle martelé sur TF1. "On va tous faire ensemble avec notre hôpital". "Avant de poursuivre: "[Avec] la fondation, on va se battre à leurs côtés, on est avec eux." . Depuis plusieurs mois, "des grèves et des protestations de médecins et d'infirmiers" ont lieu pour s'opposer à "une série de fermetures et de réductions budgétaires [qui] ont poussé les hôpitaux publics du pays au bord de l'effondrement". "Dès que l'on arrive dans le domaine de la violence, je suis très déconcertée, parce que fondamentalement, la violence, ce n'est pas le monde que l'on veut pour nos enfants. Quand on franchit un cap, c'est compliqué pour moi", a-t-elle précisé. La Première dame a alors répondu par la négative, affirmant qu " il est très ouvert au dialogue, il écoute, il travaille tout le temps".

Share