Charles Michel a proposé davantage d'aide de l'Europe — Incendies en Australie

Share

Étant donné la distance qui sépare la France de l'Australie, la solidarité entre les pays est bien plus difficile à mettre en œuvre que ce qui se pratique régulièrement en Europe entre nations.

Anonymes et célébrités se mobilisent en lançant des collectes de fonds ou sous forme de dons, pour les pompiers et les victimes des incendies.

"Il s'agit vraiment d'organiser les protections pour limiter les dégâts potentiels et l'apparition de nouveaux foyers dans les prochains jours", a déclaré le chef des pompiers dans les zones rurales de l'Etat de Nouvelle-Galles du Sud, Shane Fitzsimmons.

Depuis septembre 2019, ce sont plus de huit millions d'hectares qui sont partis en fumée. C'est le cas de la tenniswoman Ashleigh Barty, par exemple, de l'actrice Nicole Kidman et de la chanteuse Pink. Et les autorités redoutent la jonction de deux incendies faisant rage dans les États de Nouvelle-Galles du Sud et du Victoria, qui pourraient donner lieu à un brasier monumental. Un bilan qui, selon plusieurs spécialistes, pourrait être considérablement plus élevé. Près de 30% des koalas auraient ainsi péri.

" Nous soutenons tous les Australiens touchés par cette catastrophe d'une ampleur sans précédent", a écrit sur Twitter l'ancien Premier ministre.

De son côté, Emmanuel Macron a annoncé avoir proposé "une aide opérationnelle immédiate" de la France à l'Australie pour lutter contre les incendies. Le pays maintient cependant son appui au voisin australien, en proie à de gigantesques brasiers. Celle-ci a également tenu à remercier les services d'urgence "qui mettent leur propre vie en danger" pour aider la population. Dans une publication partagée sur Instagram le 5 janvier, il présente l'image ainsi: "Une petite visualisation en 3D des incendies en Australie".

Dans ce long texte initialement publié par The Daily Telegraph, Alex Jones niait ainsi tout impact du changement climatique sur l'intensité ou la durée des feux auxquels fait face l'Australie depuis septembre 2019, début de la saison des incendies, en citant notamment les nombreux (et dévastateurs) épisodes du genre déjà subis par le pays au fil des années.

Share