Cet hiver, l'épidémie devrait (une nouvelle fois) toucher Toulouse et l'Occitanie — Grippe

Share

L'Occitanie est donc placée en phase "pré-épidémique" comme la Provence-Alpes-Côte d'Azur, les Pays de la Loire et l'Île-de-France. Depuis le 4 novembre dernier, 47 cas graves de grippe ont été signalés.

"Nous sommes en phase pré-épidémique avec une augmentation de l'ensemble des indicateurs, que ce soit les entrées enregistrées à l'hôpital et en réanimation ou le nombre de consultations" pour syndrome grippal, confirme Vincent Henouf, directeur adjoint du centre de référence de la grippe à l'Institut Pasteur.

Grande fatigue, nez qui coule, fièvre, les symptômes de la grippe ne trompent pas, notamment en cette période de fin d'année.

Malgré les températures clémentes, la grippe fait son apparition dans la région Occitanie.

SelonSanté Publique France, le nombre de consultation en milieu hospitalier est passé de 1 200 à près de 1 800 en une semaine.

Pendant la semaine 51 (16-22 décembre), 1 787 personnes se sont rendues aux urgences en France métropolitaine, pour une grippe ou un syndrome grippal, soit une augmentation de 46% par rapport à la semaine précédente. L'âge moyen des patients est de 54 ans selon Santé Publique France. La vaccination est particulièrement recommandée aux personnes de plus de 65 ans, qui souffrent de maladies chroniques, mais aussi aux femmes enceintes ou pour les personnes souffrant d'obésité sévère. Les patients admis présentaient pour la majorité des facteurs de risque et n'étaient pas vaccinés.

Dans son bulletin, l'agence redonne également quelques bons gestes à adopter pour éviter de contracter ce virus: "se laver les mains régulièrement", "tousser ou éternuer dans son coude", ou encore "utiliser un mouchoir à usage unique".

Share