Advil, Doliprane, Efferalgan… Fini l’accès libre en pharmacie

Share

Il s'agit du paracétamol, contenu dans le Doliprane ou l'Efferalgan par exemple, de l'aspirine, de l'ibuprofène, que l'on retrouve dans l'Advil ou l'aspirine. D'ailleurs, en France, ces médicaments seront, à partir du 15 janvier prochain, placés derrière le comptoir du pharmacien, c'est-à-dire, leur utilisation nécessitera une ordonnance médicale, rapportent plusieurs médias français. " A compter du 15 janvier 2020, ces médicaments devront tous être placés derrière le comptoir ", a annoncé l'Agence nationale de sécurité des médicaments (ANSM) le 17 décembre. Bien qu'ils soient toujours accessibles sans ordonnance, il faudra obligatoirement les demander au pharmacien, dont le rôle de conseil sera ainsi renforcé. Après un premier avis en ce sens début octobre, cette décision finale a été prise au terme d'une procédure contradictoire auprès des laboratoires concernés.

C'en est donc bientôt fini du paracétamol, de l'ibuprofène et de certains autres anti-inflammatoires en libre-accès dans les pharmacies.

"Le paracétamol et les AINS [anti-inflammatoires non-stéroïdiens comme l'ibuprofène et acide acétylsalicylique (aspirine), ndlr] sont les médicaments les plus utilisés en automédication comme antalgiques (anti-douleurs) ou antipyrétiques (anti-fièvre) chez les adultes et les enfants". Jusqu'à présent, ils pouvaient être vendus en accès direct, le client se servant soi-même dans les rayons de la pharmacie.

"Ces médicaments sont sûrs et efficaces lorsqu'ils sont correctement utilisés, mais présentent des risques lors d'une utilisation inadéquate ", selon cette agence. Le surdosage de paracétamol peut notamment entraîner des lésions graves du foie, irréversibles dans certains cas. En outre, la durée maximale de traitement recommandée est de "3 jours en cas de fièvre, 5 jours en cas de douleur, en l'absence d'ordonnance", rappelle l'ANSM, qui a décidé en juillet dernier que l'avertissement "surdosage = danger" devrait désormais figurer sur les boîtes de paracétamol.

Share