Maracineanu chahutée et "exfiltrée" du stade du Red Star

Share

Le président de la Fédération française de football (FFF) Noël Le Graët a présenté samedi ses excuses à la ministre des Sports Roxana Maracineanu, chahutée vendredi par des supporters en marge du match de National entre le Red Star et Quevilly-Rouen. "Il y a eu un effet de troupe, ça s'est un peu envenimé, en mode +Macron, démission+" et la police a "pris la responsabilité de l'exfiltrer du stade", a précisé à l'AFP l'entourage de la ministre, en pleine période de contestation de la réforme des retraites portée par le gouvernement.

" C'est vrai que c'est différent que ce que j'ai vécu hier soir, indique-t-elle". "Ils m'ont dit que certains étaient en grève, que là ils étaient chez eux, et qu'il ne fallait pas venir chez eux. Je regrette qu'elle n'ait pas pu rester jusqu'à la fin du match, surtout au Red Star qui a sûrement besoin d'améliorer ses installations", a-t-il poursuivi devant les journalistes.

"Je trouve dommage d'en arriver là". Plusieurs supporteurs ont scandé "Tout le monde déteste la ministre", alors qu'un homme l'a directement interpellée à travers un portail: "Ici, il n'y a personne qui est pour Macron".

Personne n'a le monopole de l'engagement.

Samedi, le président du club, Patrice Haddad, a assuré que le club prendrait des sanctions. Pourtant, tout ne s'est pas passé comme prévu pour la ministre des Sports, ce vendredi soir. "Si les opinions sont libres, je ne saurais tolérer de tels débordements physiques et politiques, qui sont contraires aux valeurs que le club a toujours véhiculées et inculquées jusqu'aux plus jeunes de ses licenciés: le respect et la tolérance".

Share