La désignation du directeur général progresse — Renault

Share

Le constructeur français souhaite que Luca de Meo, actuel patron de Seat, soit son futur directeur général. Le conseil d'administration, réuni le 10 décembre 2019, s'est prononcé en ce sens.

Selon BFM Business, les autres candidats seraient Clotilde Delbos, actuelle directrice générale de Renault par intérim après en avoir été la directrice financière, le patron de l'équipement Faurecia Patrick Koller, ainsi que Henri Poupart-Lafarge, PDG d'Alstom qui aurait été approché pour le poste. "Ce sera Luca de Meo", a confié à l'AFP une deuxième source proche du dossier, une information confirmée par une troisième personne au fait de la procédure.

Renault semble avoir trouvé son nouveau directeur général. L'État français, actionnaire à hauteur de 15 % du groupe, a également validé ce choix auprès de Jean-Dominique Senard, qui espère conclure ce recrutement avant la fin d'année, ou en tout début d'année 2020.

Luca de Meo, 52 ans, est à la tête de Seat depuis 2015. Il parle aussi quatre autres langues, à savoir l'italien, l'anglais, l'espagnol et l'allemand. Il jouit d'une excellente réputation dans le secteur automobile où il a fait toute sa carrière depuis 25 ans.

Luca de Meo a rejoint en 2009 le groupe Volkswagen pour occuper la fonction de directeur du marketing, à la fois pour les voitures particulières de la marque Volkswagen et pour le groupe Volkswagen. Il a ensuite occupé le poste de membre du conseil d'administration en charge des ventes et du marketing chez Audi AG en 2012.

Le conseil d'administration de Renault avait décidé le 11 octobre de démettre de ses fonctions le directeur général Thierry Bolloré, dont les performances et le style de management étaient mis en cause.

Share