La course-poursuite finit... en panne d’essence

Share

Il est près de 22h30 quand les pilotes de véhicule d'intervention du peloton d'autoroute de Valence (VRI) détectent samedi 30 novembre un véhicule suspect sur l'A7, à la hauteur de la commune du Pont-de-l'Isère dans la Drôme. Vite pris en chasse par les forces de l'ordre, le chauffard qui tente d'échapper aux gendarmes effectue même une pointe à 240 km/h dans une zone limitée à 90 km/h.

Ne lâchant pas leur objectif, les gendarmes rattrapent le bolide arrêté sur la bande d'arrêt d'urgence 60 kilomètres plus loin. Son permis et sa voiture lui ont été retirés.

Quand les gendarmes arrivent au niveau du véhicule, les deux occupants, un homme et une femme, se trouvent à l'arrière: ils prétextent que le passager avant et le chauffeur se sont enfuis et les ont laissés là.

" C'était sans compter sur la perspicacité des gendarmes...", résument les militaires.

Cette fuite sera de courte durée puisque les gendarmes ont très rapidement remonté la piste d'un garagiste de 32 ans, domicilié à Saint-Etienne, qui a été placé en garde à vue pour "grand excès de vitesse en récidive", "refus d'obtempérer aggravé de la mise en danger d'autrui " et "transformation d'un véhicule portant atteinte au dispositif antipollution ". Sur sa page Facebook, la gendarmerie de la Drôme indique que la voiture a été détectée "circulant à des vitesses folles", avant d'être retrouvée immobile sur la bande d'arrêt d'urgence. "Le montage non conforme d'un alternateur de rechange est de nature à provoquer l'incendie du véhicule". Sous le coup de cinq contraventions, il est convoqué devant le tribunal correctionnel de Valence en juin 2020.

Share