L'ancien chef gascon André Daguin est mort — Gastronomie

Share

"Il s'est éteint mardi, paisiblement, ma mère était à ses côtés, elle lui tenait la main".

"Avec la disparition d'André Daguin, le Gers ne sera plus tout à fait le même, explique le président du département du Gers, tant il s'identifiait à cette Gascogne dont il aura été le plus extraordinaire et le plus instransigeant des ambassadeurs". Il est décédé à son domicile d'Auch, à deux pas de l'Hôtel de France où trois générations de Daguin se sont succédé jusqu'en 1997, année où il avait cédé l'affaire au chef Roland Garreau, selon La Dépêche du Midi.

C'était un chef charismatique au physique de rugbyman, un Gascon. En 1926, le fils du cuisinier avait acheté l'hôtel, où André est né le 20 septembre 1935.

Figure de la gastronomie du Sud-Ouest pendant quarante ans et grand défenseur du milieu de la restauration dans les années 2000, il avait repris le restaurant de l'Hôtel de France où son grand-père avait été remarqué par le premier guide Michelin dès 1900. En 1991, ce père de trois enfants était devenu président de la Fédération nationale de la restauration française puis, en 1997, de la Fédération nationale de l'industrie hôtelière (FNIH). A ce titre, André Daguin avait mené dans les années 2000 un combat pour la baisse de la TVA à 5,5% (contre 19,6%) dans la restauration. C'était son cheval de bataille. Il est ancien joueur de rugby aussi évidemment et avec sa casquette de président de la puissante fédération de l'hôtellerie restauration, il se fait, avec vigueur, le porte-parole de tous ses collègues pour obtenir la baisse de la TVA. Il avait ainsi plaidé pour la revalorisation des métiers et des salaires, négociant de nombreuses conventions collectives.

" L'hôtellerie-restauration est en deuil".

"Il avait une personnalité, une faconde, une présence, un charisme uniques".

Adieu André Daguin. Homme engagé pour la défense du terroir, des bons produits et de la cuisine française. Sa recette de foie cuit au torchon l'a aussi rendu célèbre jusqu'aux États-Unis, où sa fille Ariane a créé en 1985 l'entreprise D'Artagnan (New York) qui fournit chefs et particuliers en foie gras, viande et charcuterie. "Par son travail et son talent, André Daguin a révolutionné la cuisine du Sud-Ouest, lui donnant un écho international ", rappelle Carole Delga (PS), la présidente du conseil régional. "Nous avions travaillé main dans la main pour mettre en place le label 'fait maison'", a-t-elle ajoutée.

Une "figure de l'Occitanie " Une grande figure de l'#Occitanie nous quitte. André Daguin a reçu sa première étoile en 1960 et sa deuxième deux ans plus tard.

Share