Larry Page, cofondateur de Google, démissionne de la tête du groupe Alphabet

Share

Larry Page quitte le poste de directeur général et Sergey Brin, celui de président d'Alphabet, la maison-mère de l'entreprise de Mountain View. À l'avenir, Sundar sera le PDG de Google et d'Alphabet.

" Avec Alphabet désormais bien établi, et Google et les autres paris opérant efficacement comme des entreprises indépendantes, c'est un moment naturel pour simplifier notre structure de management". Sergey Brin et Larry Page, les deux anciens étudiants de l'université de Stanford, co-créateurs et fondateurs du moteur de recherche Google en 1998, viennent d'annoncer officiellement leur démission.

Les deux dirigeants sont remplacés par Sundar Pichai, un ingénieur recruté par Google il y a quinze ans et nommé à sa tête en 2015. Que va-t-il se passer à l'avenir? Outre son moteur de recherche, Google se présente aussi désormais comme une marque high-tech, grâce à ses produits "Made By Google " comprenant notamment des smartphones.

Pour ses cofondateurs, Pichai est l'homme pour mener cette transition, tentaient de faire comprendre les deux informaticiens dans une note publiée sur le blog de Google. "L'entreprise, désormais âgée de 21 ans, est un " jeune adulte " qui doit " quitter le nid ", écrivent les cofondateurs. "Même si cela a été un immense privilège d'être profondément impliqués dans la gestion quotidienne de l'entreprise pendant si longtemps, nous pensons que le temps est venu d'assumer le rôle de fiers parents, offrant des conseils et de l'amour, mais pas une surveillance quotidienne lancinante!" "Sundar apporte de l'humilité et une grande passion pour la technologie à nos utilisateurs, à nos partenaires et à nos employés au quotidien".

Larry Page et Sergey Brin restent néanmoins actionnaires et membres du conseil d'administration d'Alphabet. Déjà responsable de 99 % du chiffre d'affaires d'Alphabet, le quarantenaire né en Inde poursuit son ascension en récupérant sous son ombrelle les autres entités du groupe, des projets ambitieux dans les voitures autonomes (Waymo), les drones (Wing) ou la santé (Verily, Calico) aux fonds de capital-risque.

Share