" "Une banque de sperme " séropositive " — Nouvelle-Zélande

Share

"La première banque de sperme de donneurs séropositifs lancée en Nouvelle-Zélande", titre ce mercredi 27 novembre le New Zealand Herald Quelques jours avant la Journée mondiale du sida - qui se tiendra le 1 décembre -, l'initiative vise à combattre la stigmatisation et l'ignorance encore liées à ce virus.

Les trois premiers donneurs, enregistrés chez la banque 'Sperm Positiv' vivent avec le VIH, mais possèdent "une charge virale indétectable". La présence du VIH dans leur sang est en effet tellement faible qu'elle ne peut être décelée par les méthodes classiques de dépistage.

Ces personnes portent toujours le virus, mais avec la prise du traitement, ils ne le transmettent pas que ce soit lors d'un rapport sexuel non-protégé ou au cours d'une grossesse. "J'ai beaucoup d'amis séropositifs qui ont désormais des enfants", assure-t-il au quotidien anglais. "Je veux aussi montrer au monde que la vie ne s'arrête pas après le diagnostic et je veux aider à réduire la stigmatisation", explique un donneur. Selon son témoignage, il a été régulièrement victime de discrimination dans sa vie professionnelle et personnelle à cause de sa séropositivité.

Pour l'heure, trois donneurs, dont Damien, sont disponibles sur la base de Sperm Positive, qui ne fonctionne pas comme un centre de fertilité mais joue le rôle d'intermédiaire avec des couples souhaitant concevoir un enfant, pour qu'ils puissent ensuite réaliser une PMA dans un établissement local spécialisé.

La banque de sperme donnera ainsi à ses clients le statut sérologique des donneurs et informera sur l'absence de risque de transmission du VIH. Toutefois, il a indiqué que pour faire disparaître la stigmatisation des personnes porteuses du VIH, un long chemin reste toujours à faire.

Share