Au moins 14 morts dans l'attaque d'une église

Share

Quatorze fidèles, dont "des enfants", ont été tués dimanche pendant un service religieux lors de l'attaque d'une église protestante à Hantoukoura, dans l'est du Burkina Faso, où les actions menées par des groupes armés djihadistes contre les lieux de cultes se multiplient.

Selon un communiqué des autorités de la région de Fada N'Gourma, "une église protestante de Hantoukoura, dans le département de Foutouri, frontalière du Niger, province de la Komondjarie a été victime d'une attaque meurtrière perpétrée par des hommes armés non identifiés". Malheureusement, deux d'entre eux ont été blessés au cours de cette nouvelle attaque. "Ce n'étaient pas de simples kalachnikov", fait savoir une autre source sécuritaire.

Une " opération de ratissage " a ensuite été lancée par le groupement militaire de Foutouri pour retrouver les les assaillants.

Le gouverneur précise que les forces armées ont lancé des opérations de ratissage.

Le gouverneur qui présente ses condoléances aux familles éplorées et à la communauté religieuse protestante, invite les populations à la vigilance et les rassure de l'engagement des forces de défense et de sécurité à ramener la quiétude dans la région.

En Mai dernier, une attaque contre une église catholique a fait quatre morts à Toulfé, dans le nord du pays.

Plusieurs imams ont également été assassinés par les jihadistes dans le nord du Burkina depuis le début des attaques il y a quatre ans. "Après l'attaque, ils ont disparu dans la forêt avec leurs motocyclettes via ces mêmes pistes", rapporte RFI qui rappelle que le poste de Yenderé est situé à l'ouest du Burkina Faso, à 10 kilomètres de Niangoloko, la dernière ville du Burkina Faso avant la frontière ivoirienne.

Share