Thomas Cook France va conserver la moitié de ses 685 salariés

Share

Au total, la moitié des 685 salariés en CDI seront conservés dans le groupe.

"Malgré tous les efforts entrepris par les administrateurs judiciaires et le management, 25 agences et l'essentiel des collaborateurs rattachés au siège ne sont pas repris".

Le tribunal de commerce de Nanterre a désigné 11 repreneurs pour Thomas Cook France, qui reprendront 149 agences de voyage sur les 174 concernées par le redressement judiciaire, ainsi que la moitié des 685 salariés, selon un communiqué du voyagiste jeudi. "Au total, ce sont 347 collaborateurs qui sont repris", détaille Thomas Cook France.

Les actifs de Thomas Cook France, filiale hexagonale du voyagiste britannique qui a déposé le bilan à la surprise générale, vont être partagés entre 11 repreneurs.

"Nous avions construit la plus grande offre en termes de reprise du personnel".

C'est un consortium composé de neuf entreprises (dont Havas Voyages, Esprit de Voyage et Karavel/Promovacances) qui reprennent la plupart des agences, à savoir 141 points de vente.

Concernant l'avenir des agences reprises, le tribunal estime dans son jugement que "l'ensemble des candidats a une bonne connaissance du secteur d'activité de Thomas Cook, étant eux-mêmes des professionnels du secteur".

A elle seule, sa société reprend "une quinzaine d'agences" dans des zones géographiques où elle n'était pas présente, ainsi que l'activité "groupes", soit essentiellement les ventes aux comités d'entreprise. Thomas Cook France affichait à la fin de son dernier exercice (clos fin septembre) un chiffre d'affaires de 750 millions d'euros.

LIRE AUSSI Faillite de Thomas Cook: l'industrie du voyage est-elle vraiment en crise?

Share