Lutte contre le Sida : la PrEP, un traitement préventif "efficace à 95%"

Share

Elle est organisée tous les 1er décembre. À l'occasion de cette journée, un flashmob sera organisé avec les professionnels du CH et les étudiants de l'IFMS.

Vu l'importance de la célébration de la journée mondiale de lutte contre le VIH/SIDA, tous les chefs de services régionaux de Diourbel sont conviés à ce grand rendez-vous célébré chaque année dans les différents coins du pays en particulier et du monde en général.

Ces données, recueillies par le CoreVIH Paca-Est (Coordination régionale de lutte contre le VIH, une instance de démocratie sanitaire rattachée au CHU de Nice) et confirmées par Santé Publique France, s'inscrivent dans une stratégie basée sur plusieurs axes. Cette année, le thème de la journée est le dépistage et la lutte contre les inégalités. Leur leadership et leur engagement garantissent la continuité et l'adéquation de la riposte en maintenant l'accent sur les individus et en s'assurant de n'oublier personne. Des projections mathématiques ont démontré que si un nombre suffisant de personnes vivant avec le VIH sont diagnostiquées et amorcent un traitement d'ici l'an prochain, les bienfaits préventifs des traitements pourraient mettre fin à l'épidémie de VIH d'ici un peu plus d'une décennie. Toutes choses qui fragilisent la continuité des services apportés, ainsi que des efforts de sensibilisation.

Pour l'ONUSIDA, le rôle crucial de sensibilisation joué par les organisations communautaires aujourd'hui est plus que jamais nécessaire pour assurer notamment que le sida continue de figurer parmi les priorités politiques.

Share