Trump invité à se défendre au Congrès le 4 décembre

Share

Devant un parterre d'invités et de nombreux journalistes dans les jardins de la Maison Blanche, Donald Trump a gracié deux dindes - " Pain " et " Beurre " en français - se pliant à une coutume de cette fête familiale durant laquelle le pays est à l'arrêt.

Après deux mois d'enquête, menée principalement par le Comité du renseignement de la Chambre des représentants, la balle est en voie de passer dans le camp du Comité judiciaire de la Chambre, qui tiendra mercredi prochain sa première audition sur l'éventuelle destitution du président Trump. Ce au coeur même d'un comté fortement pro-démocrate.

La Floride est l'un des Etats clés pour l'élection présidentielle de novembre 2020, où l'ex-homme d'affaires briguera un second mandat.

Devant ses partisans mardi, le président américain devrait souligner sa capacité à tenir le parti républicain et son appétit pour une course présidentielle qui s'annonce déjà comme l'une des plus clivantes depuis des générations.

Dans le froid de Washington, les démocrates ne comptent en revanche pas prendre de pause, afin de faire au plus vite de l'ancien magnat de l'immobilier le troisième président seulement à être mis en accusation au Congrès.

À la suite de témoignages recueillis en public et en privé, dans le cadre de son enquête, le comité du renseignement s'affaire à rédiger son rapport devant trancher si le président a commis un geste équivalent à de la "trahison, corruption ou tout autre crime grave et méfait" en retenant une aide militaire de 400 millions $ US destinée à l'Ukraine en échange d'une enquête sur son rival démocrate Joe Biden.

Une juge fédérale américaine a statué lundi que l'ancien conseiller de la Maison Blanche Don McGahn doit se soumettre à une assignation adressée par la Chambre des représentants et témoigner au Congrès.

Le ministère de la Justice a indiqué qu'il comptait faire appel de cette décision, et la question pourrait à l'avenir être portée devant la Cour suprême. "Donald Trump a profité mardi du traditionnel pardon présidentiel de dindes avant Thanksgiving pour lancer des piques à ses adversaires favoris en abordant une large variété de sujets". "En réalité, j'aimerais que les gens témoignent (.) mais les futurs présidents ne devraient en aucun cas être compromis".

Ce rapport devrait servir de base à la mise en accusation (impeachment) de Donald Trump, ce qui déboucherait sur un procès en destitution devant le Sénat où les républicains, majoritaires, se rangent pour l'heure massivement derrière le président. ", a-t-il ajouté. Donald Trump ne cesse de marteler qu'il est le dirigeant le plus "maltraité " dans l'histoire des États-Unis, se présentant comme la victime d'un acharnement démocrate".

Share