Découverte d'un trou noir qui ne devrait pas exister !

Share

L'énorme trou noir LB-1 repéré dans la Voie lactée remet en question les théories actuelles sur l'évolution des étoiles.

Pourquoi c'est intéressant. Les astrophysiciens s'accordaient jusqu'alors à penser que la masse d'un trou noir, dans notre galaxie, était généralement comprise entre cinq et 20 fois celle du Soleil. Le LB-1, c'est son nom, est situé à 15.000 années-lumière de la Terre.

Il faut savoir que la Voie lactée ne compte pas moins de 100 millions de trous noirs stellaires, dont certains assez proches de système solaire. Habituellement, elle est 50 à 60 fois inférieure à celle du Soleil. Selon les chercheurs, il s'agira d'un nouveau type de trou noir, formé par un mécanisme stellaire différent de ceux que l'on connaît déjà, où une géante rouge s'effondre sur elle-même pour donner lieu à un trou noir, si elle est suffisamment massive.

"La masse plus large de LB-1 indiquerait donc que le trou noir ne peut pas avoir été produit par une supernova".

Cet énorme trou noir a été découvert à l'aide du télescope chinois LAMOST (Télescope spectroscopique multi-objets à fibres optiques grand champ), par une équipe internationale comprenant des scientifiques chinois, américains et européens. D'ailleurs, la taille de LB-1 a été confirmée par le télescope espagnol Gran Telescopio Canarias et le télescope Keck I aux États-Unis.

Share