Une lycéenne s'immole par le feu, de terribles témoignages — Villemomble

Share

D'après le Parisien, les cours ont repris au sein du lycée Clémenceau dès ce mardi à 10h, après un rassemblement entre les élèves et les enseignants.

Une jeune fille de 18 ans a tenté lundi de s'immoler par le feu avant de se jeter du premier étage dans le hall du lycée Clemenceau de Villemomble (Seine-Saint-Denis), rapporte l'AFP. " Elle s'est retirée dans un coin discret de son établissement pour s'asperger d'un liquide inflammable".

Selon des propos recueillis par le quotidien auprès de plusieurs élèves de sa classe, la jeune femme avait déjà fait une tentative de suicide dans le passé.

" Le lycée a accompagné cette jeune fille, elle était suivie médicalement et il y a eu une grande bienveillance envers elle depuis son arrivée dans l'établissement ", a dit aux médias le recteur de l'académie de Créteil, Daniel Auverlot. Une manière, selon eux, de soutenir la victime - qui se trouve toujours ce mardi en état d'urgence absolue - mais également, selon certains de ces élèves, de dénoncer des dysfonctionnements dans la prise en charge de la lycéenne. "Il y a eu beaucoup de témoins", selon un membre de l'équipe éducative croisé en fin d'après-midi à la sortie du lycée.

"On a vu quelque chose en feu tomber". Elle a été transportée à l'hôpital dans un état très grave. "On a tous compris que c'était une urgence et qu'il fallait tous sortir", détaille Camélia. "Si l'enquête n'en est qu'à ses balbutiements, aucun élément ne laisse supposer que la lycéenne ait été victime de harcèlement ou d'un viol au sein de son établissement comme l'affirment d'autres rumeurs".

L'enquête se poursuit, elle a été confiée au commissariat du Raincy. Une cellule psychologique a rapidement été mise en place afin de venir en aide aux personnels du lycée ainsi qu'aux élèves témoins de la scène. Une cellule d'écoute a été ouverte. "Et je pense y retourner demain", a confié à l'AFP le lycéen témoin, choqué.

Share